Bourse

Sociétés

DERICHEBOURG pénalisé par la géopolitique

AOF - 06 février 2019

(AOF) - Derichebourg a chute de 16,07% à 3,62 euros, pénalisé par un point d'activité décevant. Dans un communiqué dévoilé à l'issue de son assemblée générale annuelle, le spécialiste du recyclage et des services aux entreprises a révélé que si son Ebitda courant au premier trimestre,clos fin décembre, de l'exercice 2018-2019, était globalement proche de celui de l'exercice précédent, les premières informations relatives à l'activité de janvier dans le métier du recyclage montrent un recul des volumes vendus (environ 10% par rapport à janvier 2018) dans un contexte de baisse des prix.

Depuis le début de l'été, en effet, le marché des métaux ferreux est impacté par la guerre commerciale engagée par l'administration américaine. Les tensions politiques entre les États-Unis et la Turquie, qui se sont traduites en tensions commerciales, ont entrainé une baisse des achats turcs, et par conséquent une pression baissière, sur les prix des métaux ferreux.

Les marchés des métaux non ferreux ont été impactés par le durcissement des cahiers des charges chinois, devenus drastiques en matière de qualité des produits importés, et par des barrières tarifaires chinoises sur les exportations américaines.

Ces deux phénomènes ont eu pour conséquence un afflux de métaux recyclés américains sur les autres marchés, qui a exercé une pression baissière sur les prix (en particulier les aluminiums), et impacté temporairement les marges unitaires.

La conclusion d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et la remontée du niveau d'activité des aciéries turques seraient de nature à rendre ce phénomène passager, a précisé Derichebourg.

Le groupe, qui a par ailleurs approuvé la distribution d'un dividende de 0,14 euro par action, assure demeurer confiant dans les perspectives à long terme de ses métiers. 

Dans une note publiée ce matin, LCM relativise l'ampleur de ce mauvais début d'année.

Le broker souligne que ces éléments sont déjà partiellement reflétés dans ses prévisions qui tablent sur une baisse de 7% du chiffre d'affaires global cette année.

Sur les niveaux de valorisation actuelle, le bureau d'études a réitéré sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 7 euros. Cette analyse n'est, pour l'instant, pas partagée par le marché...