Bourse

Sociétés

EDF : les administrateurs salariés montent au front contre Hercule... et font monter l'action

AOF - 17 décembre 2020


(AOF) - Dans un communiqué commun, les six administrateurs salariés d'EDF représentant la CGT, FO, la CFDT et la CFE-CGC, se font l'écho des inquiétudes des salariés qui sont, par leur travail, finalement et depuis ¾ de siècle, les premiers investisseurs du groupe. Ils rappellent que le budget n'est pas l'occasion d'évoquer l'avenir de l'entreprise en continuant de choisir le repli, de nouveaux gains de productivité dans l'attente d'un avenir reformaté Hercule supposé prospère.

Selon eux, ce budget fait l'impasse sur les raisons qui ont amené à cette situation et les erreurs stratégiques de l'entreprise portées par l'Etat actionnaire. "Il nous ramène aux débats que nous avons eu en 2005 lors de la mise en Bourse d'EDF, qui elle aussi, était supposée nous amener à un avenir radieux. Ce n'est clairement pas le cas", observent-ils. Introduit fin novembre 2005 à 32 euros, le titre s'approche actuellement des 13 euros.

En conséquence, les administrateurs salariés rejettent unanimement le projet de budget 2021 et le Plan Moyen Terme 2021-2023 d'EDF présenté hier au conseil d'administration d'EDF, qui se caractérisent par des gains de productivité qui s'accroissent alors que la reprise des versements des dividendes en cash est prévue dès 2022.

Cette information, combinée à la révision à la hausse de l'objectif d'Ebitda 2020 par le groupe hier soir, permet à EDF de grimper de 2,29% à 12,71 euros.

Les administrateurs salariés le reconnaissent, oui, la situation d'EDF est difficile mais non, la solution ne passe pas fatalement par le projet Hercule, qui est un démantèlement programmé d'EDF malgré toutes les communications garantissant un caractère intégré pérenne.

Ils rappellent enfin que leur présence au conseil d'administration n'est pas une indulgence accordée aux salariés, c'est la loi. Ils en demandent l'application.