Bourse

Sociétés

Electroménager : six entreprises sanctionnées pour une entente sur des hausses de prix

AOF - 06 décembre 2018

(AOF) - L’Autorité de la concurrence a sanctionné six fabricants d’électroménager, pour s’être concertés sur des hausses de prix de produits blancs, lors de "réunions secrètes". Parmi eux, on compte l’américain Whirlpool, le suédois Electrolux, l’allemand BSH, le français Eberhart Frères, et les italiens Candy Hoover et Indesit. Une entente qui selon le régulateur français a impacté les prix payés par les distributeurs, et par conséquent les consommateurs. Les protagonistes de l'entente écopent d’une amende totale de 189 millions d’euros.

Dans le secteur, les fabricants communiquent à leurs distributeurs des prix de vente conseillés pour la vente au détail. "Ces indications correspondent au positionnement prix qu'ils recommandent pour la vente de leurs produits aux consommateurs", explique l'Autorité de la concurrence dans un communiqué.

Ces prix sont particulièrement importants dans la mesure où les quantités vendues peuvent être conséquentes. Les six fabricants, qui n'ont pas contesté les faits, se sont réunis à plusieurs reprises, en marge des réunions officielles du syndicat du secteur, dans le but de discuter des hausses de ces prix de vente conseillés, et arrêter des "règles de prix".

Concrètement en 2008, pour les produits dont le prix de vente conseillés était inférieur à 200 euros, la hausse prévue était de 20 euros ; pour les produits entre 200 et 400 euros, la hausse était de 30 euros ... Ces règles de prix ont eu un impact considérable sur les prix d'achat facturés par les fabricants à leurs clients distributeurs.

"La fixation en commun par les fabricants des hausses de prix de vente conseillés a renchéri les prix facturés aux distributeurs. Ces pratiques ont également été susceptibles d'affecter les prix pratiqués in fine, aux consommateurs", a ajouté le régulateur. 

Compte tenu des parts de marché des participants de l'entente, et des marques concernées parmi les plus connues, l'impact a concerné une très forte proportion du marché.

L'Autorité de la concurrence a donc appliqué des sanctions, en prenant en compte ces éléments, ainsi que les demandes de transaction déposées par l'ensemble des protagonistes, qui permettent aux entreprises qui ne contestent pas les faits de se voir attribuer une réduction des sanctions. 

Dans le détail, Whirlpool écope de l'amende la plus importante de 56 millions d'euros. Indesit, absorbé par l'américain après ces pratiques se voit sanctionné de 46 millions. De son côté, Electrolux écope de 48 millions, BSH 23 millions, Candy Hoover 15 millions et Eberhart Frères 1 million.