Bourse

Sociétés

EURONEXT prêt à passer à l'action sur Borsa Italiana

AOF - 10 septembre 2020


(AOF) - Le cours de l'action Euronext a reculé de près de 2% ce jeudi sur la place parisienne, à 100,10 euros. Un repli qui traduit l'accueil plutôt froid des investisseurs envers les informations de Bloomberg, selon lesquelles Euronext serait prêt à offrir 3,5 à 4 milliards d'euros pour racheter Borsa Italiana SpA, actuellement propriété du London Stock Exchange. Citant des sources proches du dossier, l'agence de presse américaine affirme même que l'offre pourrait être formulée d'ici la fin de la semaine. Deutsche Boerse AG et d'autres concurrents seraient également intéressés.

Bloomberg révèle aussi qu'Euronext aurait accepté de présenter une offre conjointe avec la Cassa Depositi e Prestiti, qui obtiendrait en échange une participation d'environ 8% dans Euronext si l'opération était réussie. La banque italienne Intesa Sanpaolo pourrait également faire partie du deal.

De son côté, l'agence Reuters affirme que le ministre italien des Finances, Roberto Gualtieri, et le directeur général d'Euronext, Stéphane Boujnah, se sont entretenus à Rome mercredi 9 septembre 2020 pour évoquer les conditions d'une telle opération. A cette occasion, l'opérateur boursier paneuropéen aurait proposé à l'Etat italien d'occuper deux siège à son conseil d'administration, de manière à ce qu'il puisse conserver de l'influence sur la stratégie de Borsa Italiana.

Borsa Italiana revêt une importance stratégique en Italie, celle-ci détenant MTS SpA, une plateforme utilisée pour négocier des obligations d'État.

Au mois d'août, Bank of America Securities s'était prononcée favorablement à un tel rachat, affirmant qu'il serait stratégiquement et financièrement intéressant. Selon la banque américaine, Euronext augmenterait ainsi considérablement ses opérations de compensation et de règlement, et son activité de négociation serait encore plus diversifiée, Euronext n'étant actuellement pas présent sur les produits de taux.

Bank of America ajoutait alors que la transaction, en plus de faire économiser 10% sur les coûts de Borsa Italiana, serait relutive de 24% en 2022, à supposer que le montant du rachat soit d'environ 3,3 milliards d'euros, financé à hauteur de 1,8 milliard par de la dette et de 1,5 milliard par des actions.