Bourse

Sociétés

EUROPCAR MOBILITY : la crise du Covid-19 continue de peser au troisième trimestre

AOF - 26 octobre 2020


(AOF) - Le titre Europcar Mobility Group s'est montré très volatil aujourd’hui sur la place de Paris. Il a reculé finalement de 7,66 % à 0,579 euro, portant sa chute à plus de 86 % depuis le début de l’année. Le spécialiste de la location de véhicules, qui a lancé sa restructuration financière, a dévoilé des résultats du troisième trimestre 2020 où se dessinent toujours l’impact de la crise du Covid-19. Europcar a ainsi accusé une perte nette de 9,7 millions d’euros sur la période, contre un bénéfice net de 128,9 millions d’euros un an plus tôt.

De son côté, le chiffre d'affaires a chuté de moitié pour s'établir à 537 millions d'euros.

Le loueur de véhicules est néanmoins parvenu à dégager un corporate Ebitda ajusté (IFRS 16) positif à 54 millions d'euros (contre 247 millions d'euros un an plus tôt), d'où il découle une marge de 10,1 % (contre 24,5 % un an plus tôt).

Dans un contexte qui reste difficile, le groupe a intensifié ses mesures d'adaptation des coûts : environ 736 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'exercice 2020, dont près de 363 millions d'euros au troisième trimestre.

Entre juillet et septembre 2020, Europcar a limité la consommation de trésorerie à 71 millions d'euros, après une consommation de 184 millions d'euros au deuxième trimestre. A fin septembre, la dette nette corporate ressort à 1,32 milliard d'euros.


Compte-tenu de la deuxième vague de Covid-19 et des incertitudes qui en découlent, le groupe n'est pas en mesure de fixer d'objectifs financiers annuels.


Pour faire face à cet avenir incertain, l'adaptation des coûts pour l'exercice 2020 sera supérieure à ce qui était initialement planifié. Europcar anticipe désormais des économies de près de 1 milliard d'euros, dépassant l'objectif initial de 850 millions d'euros, soit une réduction de la base de coûts d'environ 30 % par rapport au scénario envisagé avant la pandémie de Covid-19.

Concernant l'évolution des discussions avec les créanciers de sa dette corporate en vue de procéder à une restructuration financière, le groupe informera le marché " en temps utile ". A la suite de l'obtention de l'accord de la majorité requise des porteurs d'obligations senior et senior garanties, un mandataire ad hoc a d'ores et déjà été nommé pour Europcar.

Enfin, le groupe prévoit de retrouver son chiffre d'affaires de 2019 (sur une base proforma) d'ici 2023, avec un chiffre d'affaires consolidé d'environ 3,3 milliards d'euros.