Bourse

Sociétés

FERMENTALG malmené

AOF - 16 avril 2019


(AOF) - Fermentalg a chuté de 9,09% à 2,6 euros, pénalisé par une mauvaise nouvelle. Au premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires du spécialiste des micro algues destinées au secteur agroalimentaire s'est établi à 88 000 euros, un chiffre inférieur aux attentes des analystes. Le groupe a été pénalisé par des retards dans la commercialisation de son DHA Origins 550, une huile algale la plus fortement dosée en DHA (oméga 3). Le groupe a évoqué la complexité des processus de qualification dans l'industrie agroalimentaire.

"Sans remettre en cause le potentiel de ce produit, qui offre une haute concentration en DHA en phase avec la tendance très favorable du marché, cette situation nous conduit à plus de prudence quant aux objectifs commerciaux de 2019", a précisé Fermentalg.

Dans le détail, ce décalage du chiffre d'affaires se justifie par la poursuite du processus de qualification du DHA 550 mené par DSM, son partenaire commercial à l'échelle mondiale. En effet, bien que les principaux jalons de qualification du produit aient été validés, l'évolution organoleptique du produit (gout et odeur, principalement) doit être améliorée afin de mieux répondre aux exigences du marché. Pour cela, les deux entités vont entamer une nouvelle phase de qualification accélérée du produit.

Selon les estimations de Gilbert Dupont, un décalage d'un semestre est à prévoir quant aux premières ventes significatives d'huile de DHA 550, impactant inexorablement le chiffre d'affaires 2019 de la société.

En parallèle, Fermentalg a engagé l'étude du financement de la prochaine phase de démonstration semi-industrielle de sa plateforme technologique destinée à la production de protéines alternatives et de couleurs naturelles.

L'objectif demeure d'être en capacité de fournir à ses clients les premiers lots de qualification commerciale à l'horizon 2020. Selon le broker, un décalage est également à prévoir compte tenu des jalons à franchir avant de pouvoir s'adresser au marché. Il table sur des premières livraisons au premier semestre 2021 et non plus au second semestre 2020.

Le bureau d'études s'interroge aussi sur la visibilité financière du groupe. Au 31 mars 2019, la trésorerie brute ressortait à 9,5 millions d'euros contre 12,5 millions à fin 2018. Ce niveau de trésorerie n'intègre pas le CIR 2017 (1,2 million) à encaisser sur l'exercice.

L'intermédiaire estime que ce CIR, couplée à une avance remboursable de 2,5 millions par l'intermédiaire du projet collaboratif Trans'Alg devraient offrir à la société une visibilité financière d'environ 12 mois, laissant présager une augmentation de capital d'ici là.

Au final, Gilbert Dupont a ajusté son opinion à Accumuler contre Acheter auparavant avec un objectif de cours abaissé à 3,7 euros contre 6 euros sur la base de ventes retardées, d'une visibilité plus réduite et d’une situation financière plus tendue.