Bourse

Sociétés

FFP cède un tiers de sa participation dans SAFRAN

AOF - 23 novembre 2020


(AOF) - FFP n’a pas manqué la fenêtre de tir qui s’est présentée. La société d’investissement de la famille Peugeot a ainsi cédé un tiers de sa participation dans Safran, soit 1,1 million d’actions, pour un montant total de 132 millions d’euros, dans le cadre d’un contrat de cession à terme à échéance mars 2021. Depuis 2006, FFP a été l’un des principaux actionnaires du groupe Zodiac, qui a été racheté par Safran en 2018. Depuis la fusion, FFP a réalisé un TRI (taux de rentabilité interne) de 14,4 % sur son investissement dans Safran.

En Bourse, si le titre FFP était bien orienté ce matin, il a terminé en repli de 0,81% à 86 euros.

Cette cession intervient alors que le titre Safran a rebondi de 34% sur un mois, porté par les résultats favorables annoncés par Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca sur leurs vaccins contre le Covid-19, mais également par la remise en service prochaine du 737 MAX, dont il fournit les moteurs via sa co-entreprise CFM. La valeur évolue ainsi sur ses niveaux du printemps 2019.


" Dans une année affectée par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, FFP aura à la fois saisi de nouvelles opportunités d'investissement et su être agile en tirant partie de la volatilité des marchés pour sécuriser certaines plus-values significatives ", a commenté Bertrand Finet, le directeur général de FFP.

" Si l'industrie aéronautique a été lourdement atteinte par les conséquences de la pandémie, elle conserve ses caractéristiques de croissance à long terme ", a déclaré Robert Peugeot, administrateur de Safran et président du conseil de FFP.

" Safran s'est fortement développé depuis que nous sommes actionnaire et je tiens à saluer le travail remarquable effectué par le management pour adapter et protéger l'entreprise face à cette crise ", a-t-il ajouté.

Pour rappel, FFP est l'un des principaux actionnaires de Peugeot SA. Il détient également des participations dans des sociétés cotées (Seb, Orpea, Lisi ou Spie), des sociétés non cotées (Tikehau Capital Advisors, Acteon ou Total-Eren), ainsi que des co-investissements (IHS ou JAB Holding), dans des fonds de capital investissement et dans l'immobilier (SIGNA Prime Selection ou Immobilière Dassault).