Bourse

Sociétés

FIGEAC AERO : l’amorce du redressement est en vue, le titre en profite

AOF - 17 décembre 2020

(AOF) - Figeac Aero a gagné 4,82 % à 4,35 euros l’action sur la place de Paris. Si les comptes semestriels sont fortement impactés par la crise du Covid-19, l’équipementier aéronautique assure qu’un point bas a été touché et que des signes de reprise sont déjà perceptibles. Ainsi, le groupe table sur « un meilleur second semestre tant en termes de chiffre d'affaires que de rentabilité opérationnelle ainsi qu'une maîtrise de ses cash-flows ». Plus concrètement, l’Ebitda courant devrait être positif sur la deuxième partie de l’exercice en cours.

Pour traverser la crise, Figeac Aero a mis en œuvre un vaste plan d'optimisation opérationnel, qui devrait permettre une réduction structurelle des coûts fixes de l'ordre de 30 millions d'euros, dont le quasi plein effet sera visible sur le deuxième semestre de l'exercice 2021-2022.

L'amorce de redressement en vue a conduit LCM à relever son objectif de cours de 4 à 6 euros sur le titre Figeac Aero, tout en maintenant sa recommandation d'Achat.

Le bureau d'études salue la grande réactivité dont fait preuve le groupe pour s'adapter à la crise et son fort dynamisme commercial (deux nouveaux contrats significatifs remportés ; l'un avec Collins et l'autre avec Rolls-Royce). Au final, l'analyste demeure confiant sur le titre dans une perspective à moyen et long terme.

Les premiers signaux positifs concernant la reprise des volumes ont relégué en arrière-plan les résultats (provisoires) très dégradés publiés par Figeac Aéro au titre du premier semestre 2020-2021 (avril à septembre).

Sur la période, l'équipementier aéronautique a accusé une perte nette (part du groupe) de 51,1 millions d'euros (contre une perte nette de 0,59 million un an plus tôt), ainsi qu'un Ebitda de -7,45 millions d'euros (contre +36,02 millions un an plus tôt). De son côté, le chiffre d'affaires s'établit à 94,41 millions d'euros lors du premier semestre 2020-2021, soit une chute de 57,94% à données publiées et de -57,6 % à périmètre et change constants.