Bourse

Sociétés

GROUPE CRIT: mal orienté après ses résultats semestriels

AOF - 23 septembre 2020


(AOF) - Le spécialiste des prestations de travail temporaire Groupe Crit (-4,36% à 50,50 euros) a reculé en Bourse au lendemain de la publication de ses résultats du premier semestre 2020. Louis Capital Markets souligne des semestriels sensiblement en-dessous de ses attentes. Le bureau d'études relève que si le groupe aura bien résisté sur le travail temporaire en France, l'impact de la baisse des volumes aura été plus fort qu'anticipé sur le travail temporaire '' à l'international d'abord mais surtout sur le pôle Multiservices et particulièrement sur l'aéroportuaire ''.

Le bureau d'études confirme sa recommandation d'Achat ainsi que son objectif de cours de 61 euros sur le titre.

Pour sa part, Oddo BHF relève son objectif de cours de 43 à 50 euros toute en réitérant son opinion Neutre sur la valeur. L'analyste note un résultat opérationnel courant (ROC) au-dessus de ses attentes mais un résultat net, part du groupe (RNpg) en-dessous.

La société a publié un RNpg semestriel de -10,1 millions d'euros contre +32,5 millions un an plus tôt. L'Ebitda de l'expert de l'intérim est en repli de 74,1% à 20,2 millions d'euros. La marge Ebitda est en recul de 380 points de base à 2,5%. Pour sa part, le résultat opérationnel courant ressort négatif à -1,5 million contre +57,7 millions d'euros au premier semestre 2019.

Déjà publié, le chiffre d'affaires sur la période est en décroissance de 33,9% à 814,1 millions d'euros.

LCM met en avant le fait qu'en dépit des pertes enregistrées, la structure financière, '' déjà excellente '', ressort encore renforcée sur le semestre.

Le broker souligne ainsi, qu'a fin juin, la société affiche une trésorerie nette de 274 millions d'euros (y compris CICE) contre 211,8 millions à fin décembre. Un montant que la maison d'études estime colossal. Ce dernier représentant plus de 46% de la capitalisation actuelle du groupe.

Groupe Crit souligne que malgré les incertitudes encore fortes sur l'évolution de la pandémie, l'amélioration de l'activité travail temporaire en France se confirme au fil des mois avec une baisse des effectifs d'environ 22% en septembre par rapport à la même période de l'année précédente.

L'entreprise ajoute qu'avec une situation financière '' extrêmement solide et un cœur de métier qui a démontré sa forte résilience '', la société est pleinement confiante dans sa capacité à sortir de la crise et à renouer avec sa trajectoire de croissance historique.