Bourse

Sociétés

ILIAD continue de croître et de recruter des abonnées

AOF - 17 novembre 2020


(AOF) - Après un début de séance en nette hausse, Iliad (-1,56% à 170,90 euros) s'est retournée dans la matinée, sur une place parisienne semblant faire une pause après ses gains de la veille. Pourtant, avant l'ouverture des marchés, la société de télécommunication, maison-mère de Free, a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 en hausse de 6,3% sur un an, à 1,42 milliard d'euros. Un chiffre à peu près conforme aux attentes des analystes de 1,425 milliard d'euros.

En France, le groupe a affiché une activité en hausse de 1,9% à 1,252 milliard d'euros, contre 1,245 milliard attendu. Le chiffre d'affaires services Fixe enregistre une progression de 1,7% sur le trimestre à 673 millions d'euros, alors que celui des services Mobile est en hausse de 2,4% à 537 millions d'euros.

Au total, Iliad compte 20,147 millions d'abonnés dans l'Hexagone (+169 000), dont 6,671 millions dans l'Internet haut et très haut débit (+99 000) et 13,476 millions dans le mobile (+70 000). Le nombre de foyers raccordables à la fibre a augmenté de 1,45 million à 18,2 millions.

En Italie, son second marché, le chiffre d'affaires a progressé de 56% sur un an à 171 millions d'euros (contre 169 millions attendus) grâce à la croissance de la base d'abonnés. En effet, sur le mobile, la seule activité du groupe de l'autre côté des Alpes, le nombre d'abonnés a atteint 6,84 millions d'euros, soit une hausse de 9,3%. Iliad y possède désormais une part de marché de 9%.

A noter que la compagnie se lancera bientôt en Pologne, puisque sa proposition de rachat de l'opérateur local Play a été approuvée par la Commission Européenne le 27 octobre dernier.

Concernant la 5G, Iliad a remporté le 1er octobre dernier, à l'issue de la phase d'enchère principale, 2 blocs de 10 MHz pour un montant de 252 millions d'euros, à payer sur 4 ans, qui viennent s'ajouter au bloc de 50 MHz pour lequel le groupe s'est déjà engagé à payer 350 millions d'euros sur 15 ans.

Du côté des perspectives, le groupe indique que l'épidémie actuelle de coronavirus a pour conséquences, outre les aspects humains, le ralentissement de l'activité économique dans certaines régions. Sur le plan financier, Iliad vise une marge d'EBITDAaL France (hors B2B et vente d'équipements) de plus de 40% cette année, et des pertes d'EBITDAaL en baisse par rapport à 2019 en Italie.