Bourse

Sociétés

ILIAD : Free mise sur le haut de gamme avec Freebox Delta

AOF - 04 décembre 2018


(AOF) - Iliad a gagné 3,10% à 124,80 euros et signé l’une des plus fortes hausses du SRD et du SBF120 après avoir dévoilé ses nouvelles Freebox Delta et One. Très attendues, celles-ci devraient permettre au groupe de relancer sa croissance. Entre un chiffre d’affaires français en repli et une perte d’abonnés dans le fixe et le mobile, Free pâtit de la guerre des prix, opposant les opérateurs télécoms. Le groupe dirigé par Xavier Niel laisse de côté les promotions agressives, pour se tourner vers le haut de gamme, un nouveau défi.

 

"Free invente quelque chose de complètement nouveau, très haut de gamme, qui correspond aux attentes de demain en apportant vitesse, qualité, ubiquité et sécurité" a indiqué le groupe.

Dessinée par Jasper Morrison, la Freebox Delta est un concentré de technologies. Entre l'accès à la fibre optique 10 gigabits/seconde, l'assistant vocal d'Amazon Alexa, un système d'alarme et une caméra de surveillance infrarouge, une enceinte connectée en partenariat avec Devialet, ou encore Netflix inclu dans l'abonnement et une qualité d'image 4k HDR, les fonctions sont nombreuses.

Delta est proposé au prix de 59,99 euros par mois avec un engagement de 48 mois. Un prix élevé justifié par Xaviel Niel, "si nous devions vendre tout ce que nous mettons dedans de manière séparée, cela coûterait aux acheteurs des milliers d'euros, mais nous avons les meilleures équipes au monde, qui ont inventé quelque chose qui sera, dans huit ans, toujours une référence".

En parallèle,  Free a lancé une autre box, One, plus accessible au prix de 29,99 par mois pendant un an pour les 100 000 premiers abonnés, contre 39,99 euros. Moins coûteuse, mais moins performante.

L'opérateur semble marcher sur les pas de son rival Orange en misant sur le " more for more " pour partir à la reconquête d'abonnés. Le concept est clair ; plus de services pour une somme plus onéreuse. Une logique, qui vient à contre courant de cette guerre des prix affaiblissant le marché. Le haut de gamme, correspondant aux attentes de demain selon Xaviel Niel, pourrait permettre au groupe de se relever.

Confiant, celui-ci a par ailleurs confirmé l'objectif d'atteindre un solide Ebitda-investissement d'environ un milliard d'euros en 2020. Un objectif que pourrait même être dépassé affirme-t-il.

Une vision partagé par Morgan Stanley, qui jeudi dernière affirmait :"Nous pensons que le lancement prochain d'un nouveau décodeur permettra à Free de poursuivre sa dynamique commerciale dans un espace fixe très difficile", tout en relevant son opinion de Sous-Performance à Performance en ligne, ainsi que son objectif de cours de 100 à 110 euros.