Bourse

Sociétés

ILIAD rassure sur les ventes de la Freebox Delta

AOF - 14 mars 2019


(AOF) - "Moins de 2 mois auront suffi pour que la Freebox Delta séduise plus de 100 000 abonnés". C'est ce que revendique Iliad, qui début décembre, avait fait le pari du haut de gamme avec le lancement de ce concentré de technologies. Un pari dont la pertinence a été mise à rude épreuve. Entre ajustement tarifaire et lancement contraint d'une Freebox alternative moins couteuse, les doutes sur les ventes de cette box se sont accumulés. Et ce, alors que l'opérateur, qui pâtit de la guerre des prix, cherche à relancer sa croissance.

 

Dessinée par Jasper Morrison, la Freebox Delta dispose notamment de l'accès à la fibre optique 10 gigabits/seconde, de l'assistant vocal d'Amazon Alexa et d'une enceinte Devialet intégrée...

"Aujourd'hui, nous livrons nos nouveaux abonnés au fil de l'eau, mais nous n'avions pas imaginé un tel succès. Seuls quelques milliers d'abonnés ont pu être livrés en décembre, nous présentons une nouvelle fois nos excuses pour ces retards", a commenté Xavier Niel, co-fondateur de Free.

"Ce succès était un défi", ajoute le groupe, qui depuis un an accuse un repli de 50% en Bourse. Rassurés, les investisseurs saluent cette annonce, qui a fait progresser le titre de 3,27% à 87,78 euros sur la place de Paris.

Un défi d'autant plus difficile à relever dans un marché où les box d'entrée de gamme commencent à moins de 10 euros par mois, à comparer au prix de la Freebox Delta : 59,99 euros par mois.

L'opérateur marche sur les pas de son rival Orange en misant sur le "more for more" pour partir à la reconquête d'abonnés. Le concept est clair ; plus de services pour un prix plus élevé. Une logique, qui vient à contre courant de la guerre des prix affaiblissant le marché.

Le haut de gamme, correspondant aux attentes de demain selon Xaviel Niel, pourrait permettre au groupe de se relever.

Toutefois, la Freebox Delta n'avait pas convaincu l'ensemble des clients de Free début décembre. Son prix total de 480 euros a freiné nombre de clients, adeptes des nouvelles technologies, mais disposant déjà d'une enceinte connectée.

Ainsi, après avoir supprimé les frais de mise en service de 99 euros, l'opérateur a annoncé la sortie d'une version alternative ; la Freebox Delta S. Egalement dessiné par Japser Morrison, ce nouveau modèle ne dispose pas de l'enceinte Devialet, ce qui réduit son coût à 39,99 euros.