Bourse

Sociétés

INTERPARFUMS pénalisé par des perspectives prudentes

AOF - 28 octobre 2020


(AOF) - Interparfums cède plus de 4,5% à 37 euros malgré la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel moins dégradé que prévu et la révision à la hausse de ses prévisions annuelles. Les investisseurs sanctionnent le manque de visibilité du fabricant de parfums sous licence pour le prochain exercice. Le groupe en effet, n'a pas souhaité "extrapoler la tendance positive observée depuis juillet sur l'exercice 2021".

Avec un chiffre d'affaires de 111 millions d'euros au troisième trimestre 2020, en recul de 14 % à devises courantes et de 13 % à devises constantes, Interparfums a enregistré une reprise sensible de son activité après un second trimestre très affecté par la crise sanitaire (-42%).

Dans une note publiée ce matin, LCM souligne que le troisième trimestre dans un monde "délocké" aura matérialisé une amélioration progressive des ventes notamment en Asie (+29%) soutenu par Coach au Moyen-Orient (-3% vs -55% au premier semestre), aux Etats-Unis (-19% dont -4% en septembre) & en France (+12%) même si il aura certainement aussi servi à l'écoulement des stocks des retailers quand le travel retail (15% du chiffre d'affaires) sera resté obéré.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint ainsi 250 millions d'euros, réduisant la baisse à 32 % à devises courantes et constantes.

Cette bonne performance permet à Interparfums de revoir à la hausse ses perspectives d'activité et, tenant compte du ralentissement habituel au dernier trimestre, d'anticiper un chiffre d'affaires de l'ordre de 320-330 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice 2020. Le groupe tablait jusque là sur un chiffre d'affaires de 300 millions. Le consensus vise 305,4 millions.

En termes de perspectives, LCM estime que dans un environnement sanitaire normalisé, l'activité du groupe devrait croitre en 2021 sans renouer avec une totale normalisation du sous-jacent ou des niveaux de 2019, et la marge renouer avec un niveau plus normatif. Il l'attend cette année à 7,5% tandis que le courtier vise 7,8%.

Selon ce dernier, l'exercice 2021 d'Interparfums sera théoriquement soutenu par de nombreux lancements & le report de ceux initialement prévus en 2020 et une potentielle meilleure expression de certains lancements 2020.

Au titre de 2021, l'intermédiaire table sur un chiffre d'affaires de 416 millions, contre (390 millions auparavant) en croissance de 26% et une normalisation de la marge opérationnelle courante à 13% sachant que 2021 comportera de nombreux lancements qui supposent des dépenses marketing soutenues (23/24% autour du chiffre d'affaires) soit un Ebit de 54,1 millions (contre 51.5 millions auparavant).

Pour autant, l'analyste a abaissé son objectif de bénéfice par action de 0,82 à 0,75 euro.

Suite à ces ajustements et à la dilution résultant de la distribution gratuite d'actions, sa recommandation est maintenue à Neutre et son objectif de cours est abaissé de 45,2 à 41,2 euros.