Bourse

Marchés

Introduction en Bourse : la Française des Jeux réussit son pari

AOF - 20 novembre 2019


(AOF) - Le succès est au rendez-vous pour la privatisation de la Française des Jeux (FDJ). La loterie nationale a fixé mercredi le prix de son introduction en Bourse (IPO) à 19,90 euros par action, soit le maximum de la fourchette initialement envisagée (entre 16,50 et 19,90 euros). La demande totale de titres FDJ a dépassé les 11 milliards d’euros : 10 milliards venant des investisseurs institutionnels et 1,6 milliard des particuliers et détaillants. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, a salué un « succès spectaculaire ».

 

Au final, l'Etat récolte plus de 2 milliards d'euros de l'opération, dont une grande partie servira à alimenter un fonds pour l'innovation et à participer au désendettement du pays.

A l'issue de l'IPO, l'Etat voit sa participation passer de 72 % à 20 % du capital. Il restera toutefois le premier actionnaire pour continuer à peser sur la gouvernance et les choix stratégiques du groupe. De leur côté, les particuliers détiennent 21% de la FDJ.

L'opérateur de jeux d'argent et de paris sportifs en ligne est parvenu à séduire grâce à une politique de dividende attractive, dont l'objectif est de redistribuer 80% du résultat net dès 2020. La valeur présentera également l'avantage d'être peu sensible aux cycles économiques. Sur les 25 dernières années, les mises ont progressé de 5% en moyenne par an et n'ont pas été impactées par la crise financière de 2008-2009.

Autre avantage non négligeable : les particuliers ont pu bénéficié d'une décote de 2% sur le prix des actions, avec un seuil minimum de souscription de 200 euros, et d'une action gratuite pour 10 actions achetées s'ils les conservent pendant 18 mois.

Ces éléments leur ont permis d'oublier les entrées en Bourse de France Telecom (1997) et EDF (2005) qui ne sont pas restées dans l'histoire comme des placements avantageux pour les particuliers.

Cette année, FDJ prévoit d'enregistrer des mises d'environ 16,9 milliards d'euros, un chiffre d'affaires avoisinant 1,9 milliard d'euros et un Ebitda de 325 millions d'euros.


La première cotation sur la place de Paris aura lieu demain.