Bourse

Sociétés

KINGFISHER toujours pénalisé par la France

AOF - 18 septembre 2019


(AOF) - Kingfisher a perdu plus de 3% à la Bourse de Londres dans le sillage de son point d’activité du premier semestre. Sur la période, le spécialiste des magasins de bricolage a dévoilé un bénéfice imposable en repli de 6,4% à 353 millions de livres sterling. La marge brute est ressortie en augmentation de 60 bps soit 37%. Quant au chiffre d’affaires, il s’est établi à 5,99 milliards de livres sterling, en repli de 1,8% à périmètre constant. "Meilleure marge brute au premier semestre, Casto reste un problème", résume UBS, qui reste à Vendre assortie d’un objectif de cours de 205 pence.

En effet, sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de Castorama a baissé de 4,3% à 1,143 milliard de livres sterling.

"La sous-performance de Castorama (...) reflète largement l'impact de la poursuite de l'activité liée à la transformation, ainsi que l'impact du repositionnement des prix", souligne le groupe.

In fine, en France, les revenus de Kingfisher (également propriétaire de Brico Dépôt) ont diminué de 4,2% à à 2,158 milliards de livres sterling.

En mars dernier, pour redresser sa performance, Kingfisher avait annoncé la fermeture de 11 magasins sur le territoire d'ici novembre 2020, soit 9 Castorama et 2 Brico Dépôt. Le groupe avait par ailleurs annoncé le  départ de sa directrice générale Véronique Laury, qui sera remplacé le 25 septembre par Thierry Garnier.

Quant aux ventes au Royaume-Uni et Irlande, elles ont augmenté de 0,8% à 2,655 milliards de livres sterling dans un contexte de consommation toujours faible. Screwfix a toutefois dévoilé une bonne performance sur la période (+9,9%).

Enfin, les autres pays ont enregistré une progression de 1,8% à 1,184 milliard, reflétant la croissance en Pologne et en Roumanie.

"Les commentaires positifs sur la marge brute du premier semestre devraient être contrebalancés par la faiblesse persistante de l'activité au Royaume-Uni (macro) et en France (Casto)", a précisé le bureau d'analyses.