Bourse

Sociétés

KINGFISHER : un premier semestre difficile

AOF - 19 septembre 2018


(AOF) - Kingfisher (-5,96% à 247 pences) a été pénalisé par des résultats semestriels moroses, marqués notamment par la baisse de 15% de son bénéfice net à 375 millions de pences. La chaine européenne de magasins de bricolage a pâti du ralentissement de son activité en France. Le groupe exploite en effet dans l'Hexagone les enseignes Castorama et Brico Dépôt. L’activité globale a toutefois été soutenue par les solides performances en Grande-Bretagne et Pologne. Prudent, le groupe a prévenu que ses perspectives restaient incertaines pour les mois à venir.

Au premier semestre 2018,  le chiffres d'affaires de Kingfisher a augmenté de 1,2% à 6,08 milliards de pences en données publiées, mais a baissé de 1,1% en données comparables, avec notamment un repli de 2,4% en France lié en partie à une météo clémente. 

Face à cette contreperformance, Kingfisher a annoncé la prochaine présentation d'un plan de relance.

Kingfisher a déjà annoncé le 7 septembre dernier la nomination de Christian Mazauric en tant que directeur général France, qui prendra ses fonctions le 1er octobre prochain et remplacera Marc Ténart. Il sera chargé de poursuivre la mise en œuvre de la stratégie ONE Kingfisher, mais aussi de la transformation des entreprises en France engagée en 2015 visant à faire du groupe le leader européen de l'amélioration de la maison.

"Nous croyons fermement aux bénéfices du plan de transformation et nous maintenons notre ambition. L'environnement rend notre tâche plus difficile que prévu et nous prendrons toujours les bonnes décisions pour l'entreprise à long terme", a déclaré Véronique Laury, directrice générale du groupe.