Bourse

Marchés

La chute du Nasdaq emporte les actifs à risque sur son passage

AOF - 08 septembre 2020


(AOF) - Incertains en début de séance, les principaux marchés actions européens ont clôturé en net repli dans le sillage de Wall Street. Le CAC 40 a cédé 1,59% à 4 973,52 points. L'Euro Stoxx 50 a abandonné, lui,1,32% à 3 270,26 points. Aux Etats-Unis, la réouverture des marchés après un lundi férié est très agitée. Vers 17h30, le Dow Jones perd 1,6% à 27 685 points tandis que le Nasdaq chute de plus de 2,5% à 11 024 points.

Les Bourses européennes ont clairement pâti de la correction enregistrée à Wall Street. Après un mois d'août fructueux, les actions américains ont prolongé leur hausse début septembre jusqu'à atteindre de nouveaux records.

Mais, la publication d'indicateurs économiques montrant que le rebond " post confinement " perdait de se force, combinée aux regains de tensions commerciales sino-américaines et à la persistance de la Covid-19 ont brutalement ravivé l'aversion pour le risque.

D'autant que de nombreux analystes commençaient à juger la valorisation des valeurs technologiques, véritables locomotives des marchés, un peu exagérée.

Depuis la clôture de jeudi dernier, le Nasdaq a décroché de plus de 8% après avoir flambé de 75% depuis son creux de la fin mars.

Cette fièvre vendeuse a contaminé d'autres actifs à risque comme le pétrole qui chute de plus de 8%, mais profité aux actifs considérés comme refuge.

Ainsi, le rendement du bon du Trésor américain à dix ans recule de 5,3 points de base à 0,668% tandis que le yen gagne 0,5% face à l'euro.

A la Bourse de Paris, Carrefour (+0,6%) a terminé en tête du CAC 40 qui n'a compté que trois valeurs dans le vert. Le grand distributeur a bénéficié de la publication d'une étude optimisme de JPMorgan, qui a confirmé sa recommandation Surpondérer.

A l'autre bout du palmarès, le titre Airbus, particulièrement exposé à la crise du Covid, a cédé plus de 4%. 

Total a abandonné 3,6%, emporté par la chute du pétrole et une information de presse selon laquelle le géant mondial du secteur, Exxon, est en difficulté financière.