Bourse

Marchés

La conjoncture chinoise dégradée pèse sur les Bourses européennes

AOF - 14 novembre 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont reculé en raison de mauvaises nouvelles macroéconomiques en provenance de Chine et de blocages dans les négociations commerciales sino-américaines. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,10% à 5 901,08 points tandis que l’EuroStoxx50 a cédé 0,29% à 3688,81 points. Wall Street était également affaibli, avec un Dow Jones en recul de 0,27%.

Les trois statistiques économiques chinoises dévoilées ce matin ont déçu. La croissance de la production industrielle a ainsi ralenti à 4,7% en rythme annuel en octobre, à comparer avec un consensus de +5,2%. Les ventes au détail ont, elles, augmenté de 7,2%, contre une prévision moyenne des analystes de 7,9%. Elles affichent leur plus faible progression depuis plus de 16 ans. Les investissements ont pour leur part augmenté de 5,2% alors qu'ils étaient anticipés à +5,4%.

En Europe, l'Allemagne a réservé une bonne surprise en évitant la récession. Elle a affiché une croissance de 0,1% au troisième trimestre après avoir enregistré une contraction de 0,2% au deuxième trimestre.

Si la macroéconomie a occupé le devant de la scène boursière, des informations du Wall Street Journal ont fait par ailleurs état de blocages dans les négociations commerciales sino-américaines. Elles achopperaient sur la question des achats chinois de produits agricoles américains. Pékin ne voudrait pas s'engager sur des montants chiffrés.

Dans ce climat morose, Bouygues (+0,75%) et EDF (+0,92%) ont échappé à la baisse du marché parisien grâce à respectivement des résultats et des perspectives meilleurs que prévu.