Bourse

Sociétés

La distribution, victime des gilets jaunes

AOF - 03 décembre 2018


(AOF) - Les perturbations provoquées par le mouvement des gilets jaunes continuent de peser sur la distribution en Bourse. Aux fermetures de magasins, blocages ou encore problème d’approvisionnement, se sont ajoutés les pillages. "L'impact est sévère et continu" a indiqué le ministre de l'Economie et des Finance, Bruno Le Maire, à la suite d'une réunion à Bercy rassemblant les représentants du commerce et de l'artisanat.

Lors d'un point presse, le ministre de l'Economie et des finances a indiqué que les pertes dans les différents secteurs étaient lourdes. Ainsi pour le secteur de la grande distribution, le chiffre d'affaires a baissé de 15 à 25% selon les régions. Pour le commerce de détails la baisse est de 20 à 40%. Elle est de 15% pour certains marchés de gros et marchés de marchandises fraîches

Ce troisième week-end de manifestation vient alourdir une facture déjà élevée. Selon Nielsen, l'impact sur la distribution s'est élevé à -35% le samedi 17 novembre, et à -18% le samedi 24 novembre. Et ce, pendant une période clé pour les distributeurs, dont la rentabilité devrait être tirée par les fêtes de fin d'année.

Dans ce contexte difficile, les valeurs du secteurs de la distribution seont à la peine, à l'image de Carrefour qui a perdu 4,21% à 15,23 euros, Casino -2,03% à 37,57 euros, Maisons du Monde -4,80% à 19,18 euros ou encore Fnac-Darty -3,50% à 57,85 euros. 

"Les conséquences en sont particulièrement lourdes pour nos clients qui ne peuvent plus faire leurs achats à la veille des fêtes, pour nos fournisseurs qui ne peuvent plus nous livrer, pour nos salariés empêchés de travailler et qui risquent d'en subir les conséquences financières ou sur leur emploi, et pour nos magasins, qui enregistrent de lourdes pertes" avait indiqué la Fédération du commerce et de la distribution vendredi dernier.

"Un certain nombre de mesures ont déjà été prises. Nous avons fait le point sur ces mesures à la demande des fédérations professionnelles " a indiqué Bruno Le Maire, tout en ajoutant que "les mesures qui sont prévues seront mises en ligne dans les heures qui viennent", alors qu'un appel à un quatrième week-end de manifestations a été lancé.

De son côté, le e-commerce devrait profiter de ce mouvement, à l'image d'Amazon (+4,25% à 1 761 dollars).