Bourse

Sociétés

LA FRANCAISE DE L’ENERGIE confirme son ancrage dans le Grand-Est, le titre monte

AOF - 18 novembre 2020


(AOF) - La Française de l'Energie a reculé de 0,58% à 17,20 euros, malgré le gain d'appel d'offre dans le solaire en France lancé par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). La centrale solaire sera implantée à Tritteling-Redlach à la place d'une ancienne décharge. Avec une puissance nominale de 15MW, ce projet est le quatrième par sa taille au niveau

national et le premier dans la région Grand-Est ce qui démontre l'engagement du management à construire une position forte dans ce mode de production d'énergie.

La Française de l'Energie en effet a inauguré le mois dernier une centrale solaire thermique, la plus importante en France, dédiée au réseau de chaleur urbain dela ville de Creutzwald.

La construction de la nouvelle centrale devrait débuter au début de l'année prochaine. A terme, l'installation fournira l'équivalent de la consommation électrique de plus de 7000 personnes.

Le groupe souligne que cette réussite est d'autant plus satisfaisante qu'elle s'est réalisée dans le cadre d'un appel d'offres très concurrentiel marqué par un prix moyen des projets retenus de 57,4 euros/MWh, en baisse de 7,4% par rapport au précédent appel d'offres, ce qui démontre sa capacité et son agilité à développer des projets économiquement et écologiquement compétitifs.

Dans une note publiée ce matin, LCM estime que le projet devrait générer des revenus compris entre 850 000 et 900 000 euros ce qui représente 11% environ du chiffre d'affaires de la société enregistré pour l'exercice écoulé.

"Au-delà d'apporter de la croissance, ce projet conforte une stratégie résolument tournée vers la production d'énergies vertes dans ses principaux bassins d'activité : Grand-Est, Hauts-de-France et Wallonie", commente le broker qui maintient son opinion Achat et son objectif de cours de 19,2 euros.