Bourse

Sociétés

LA FRANCAISE DE L’ENERGIE : le permis exclusif de recherches dans le Valenciennois est prolongé

AOF - 28 août 2019


(AOF) - Le permis exclusif de recherches de La Française de l’Énergie sur la zone du Valenciennois (Hauts-de-France) est prolongé jusqu’en octobre 2022. Ce permis confère à sa filiale Gazonor, l’exclusivité des droits concernant le gaz présent dans les galeries minières de l’est du bassin. Le spécialiste de l’écologie industrielle confirme ainsi son monopole d’exploitation sur l’ensemble du bassin minier des Hauts-de-France.

La Française de l'Énergie dispose déjà dans la région de quatre sites de production d'électricité verte (9 MW) et d'un site de production de gaz, provenant du grisou capté dans les anciennes mines afin d'éviter son rejet dans l'atmosphère. Ces sites permettent d'éviter plus de 602 000 tonnes d'emissions de CO2eq par an et génèrent, pour la production d'électricité, plus de 5 millions d'euros de revenus annuels sécurisés grâce à l'obligation d'achat dont cette énergie de récupération bénéficie.

Afin de poursuivre son développement, Gazonor a démarré début juillet une nouvelle série de tests sur des puits de décompression du Valenciennois avec pour objectif de mesurer et valider le potentiel de récupération du gaz présent dans les galeries minières. Ces tests permettront, d'une part, de confirmer le nombre de sites de production d'électricité verte qui pourront être installés sur cette zone et, d'autre part, d'augmenter les volumes de gaz certifiés du Groupe.

Gazonor est toujours en attente d'une validation de l'administration française concernant sa demande d'utilisation des autres puits existants détenus par l'Etat, sur ses concessions Poissonnière et Désirée, afin de mettre en place ses prochains sites de captage et de récupération du grisou sur le bassin minier des Hauts-de-France.

Le groupe confirme sa volonté d'accélérer la valorisation de ses 9,2 milliards de m3 de réserves de gaz certifiées dans les Hauts-de-France et son ambition d'installer d'ici 2021 près de 30 MW dédiés à la production d'électricité verte dans la région.