Bourse

Marchés

La production en Europe ne reviendra pas à la normale avant 2022, selon Bruxelles

AOF - 05 novembre 2020


(AOF) - Dans ses dernières prévisions d'automne, la Commission Européenne a revu légèrement à la hausse ses anticipations de croissance: elle estime désormais que l'économie de la zone euro devrait enregistrer une contraction de 7,8% en 2020, avant de croître pour s'établir à 4,2% en 2021 et à 3% en 2022. "La production dans la zone euro et dans l'UE ne devrait pas retrouver son niveau d'avant la pandémie en 2022", affirme l'institution européenne.

Elle anticipe également une hausse du taux de chômage dans la zone euro, qui devrait passer de 7,5% en 2019 à 8,3% en 2020 et à 9,4% en 2021, avant de retomber à 8,9% en 2022.

Selon les prévisions, le déficit public agrégé de la zone euro devrait passer de 0,6 % du PIB en 2019 à environ 8,8 % en 2020, avant de retomber à 6,4 % en 2021 et à 4,7 % en 2022. Cette projection s'explique par la suppression progressive attendue des mesures d'aide d'urgence au cours de 2021, à mesure que la situation économique s'améliore.

Conséquence de la flambée des déficits, la dette totale l'union monétaire exprimée en pourcentage du PIB passera, selon les prévisions, de 85,9 % en 2019 à 101,7 % en 2020, 102,3 % en 2021 et 102,6 % en 2022.

Enfin, l'inflation dans la zone euro, mesurée par l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), devrait s'établir à 0,3 % en moyenne en 2020, avant de remonter à 1,1 % en 2021 et à 1,3 % en 2022, à la faveur de la stabilisation des prix du pétrole.