Bourse

Marchés

La prudence fait son grand retour sur les places financières européennes

AOF - 13 octobre 2020


(AOF) - Après plusieurs séances de progression, les Bourses européennes sont reparties à la baisse ce mardi, dans un contexte marqué par de nombreuses inquiétudes. Ainsi, le CAC 40 a perdu 0,64% à 4 947,61 points et l’EuroStoxx 50 a abandonné 0,57% à 3 279,19 points. A Wall Street, la tendance est plus mitigée en fin d’après-midi : si le Dow Jones cède 0,21%, le Nasdaq Composite prend 0,47%.

 

La prudence a fait son grand retour sur les places du Vieux Continent alors que de nombreux nuages obscurcissent l'horizon, qu'il s'agisse de la progression du Covid-19 (et de la suspension de l'essai du vaccin développé par Johnson et Johnson), des tensions sino-américaines (sur une possible vente d'armes à Taïwan), de l'absence d'avancées sur le front du Brexit (la date butoir approche…) ou encore des frictions entre les Etats-Unis et l'Europe (l'OMC a autorisé l'UE à imposer de nouveaux tarifs douaniers).

La statistique phare du jour n'a pas non plus incité à l'optimisme. En effet, l'indice Zew sur la confiance des investisseurs allemands dans les perspectives économiques a reculé bien plus que prévu en octobre, passant de 77,4 à 56,1 en un mois, alors que le marché visait 73.

Dans ce contexte, l'ouverture satisfaisante de la saison des résultats du troisième trimestre aux Etats-Unis (JPMorgan, Citigroup, BlackRock) n'aura pas suffi à redonner le moral aux investisseurs.

Ni les prévisions du Fonds monétaire international d'ailleurs. Si le FMI s'est montré un peu moins pessimiste pour la croissance mondiale en 2020 (-4,4%, contre -5,2% auparavant), l'institution a néanmoins revu à la baisse l'ampleur du rebond attendu pour 2021 (+5,2% contre +5,4% précédemment) et prévenu que la croissance devrait ralentir à moyen terme.

Au chapitre des valeurs, les " défensives " se sont distinguées au sein du CAC 40, à l'image d'Orange (+1,61%),Pernod Ricard (+0,97%) ou Sanofi (+1,18%). Signalons que le groupe pharmaceutique a également profité des perspectives favorables de son Dupixent.

En revanche, les " bancaires " ont trusté les dernières places de l'indice phare de la place de Paris, comme l'illustrent les replis de BNP Paribas (-4,07%), Société Générale (-3,95%) et Credit Agricole (-3,79%).

Enfin, Airbus (-3,50%) a été pénalisé par une dégradation de JPMorgan.