Bourse

Sociétés

La valeur du jour à AB FOODS: le confinement a plombé Primark

AOF - 04 décembre 2020


(AOF) - Associated British Foods (ABF) continue de grimper ce vendredi à la bourse de Londres, malgré les mauvais résultats annuels publiés hier. Le conglomérat britannique a enregistré, au cours de l'exercice 2019-2020 clos le 12 septembre, un chiffre d'affaires de 13,937 milliards de livres sterling, en repli de de 12%, et un bénéfice opérationnel de 810 millions de livres, en chute de 37%. Ce dernier a notamment souffert d'une augmentation des charges exceptionnelles nettes, qui sont passées de 79 millions à 156 millions de livres depuis l'année dernière.

La baisse du chiffre d'affaires du groupe a principalement été observée au troisième trimestre, en raison de les pertes générées par la fermeture des magasins Primark, représentant 30 % de ses ventes. "La baisse du bénéfice d'exploitation ajusté pour l'année entière du groupe en est la conséquence, explique ABF dans son rapport annuel. Nous estimons que Primark a perdu 2 milliards de livres de ventes et quelque 650 millions de livres de bénéfices à cause du covid-19."

Mais après avoir fermé tous ses points de ventes pendant 3 mois, Primark a pu les rouvrir progressivement. ABF a déclaré ce vendredi que 7% de ses 389 magasins restaient fermés à l'heure actuelle, contre 62% au plus fort du second confinement en novembre.

"Après une fermeture de trois mois, Primark a réalisé une performance robuste, recevant une réponse extrêmement positive lorsqu'elle a accueilli les clients dans ses magasins en toute sécurité", a déclaré George Weston, le directeur général d'ABF.

Il a ajouté que "l'incertitude quant aux fermetures temporaires de magasins à court terme demeure, mais les ventes de 2 milliards de livres sterling enregistrées depuis la réouverture jusqu'à la fin de l'année démontrent la pertinence et l'attrait de notre offre de produits d'un bon rapport qualité-prix."

ABF prévoie par conséquent que les ventes et les bénéfices de Primark seront plus élevés l'année prochaine. "Il y aura une baisse des ventes au premier semestre par rapport à l'année dernière, mais une hausse des ventes au second semestre, reflétant la période de fermeture des magasins au troisième trimestre de cet exercice financier", a précisé le groupe.

Au London Stock Exchange, le titre ABF gagne 2,74 à 2 366 pence.