Bourse

Sociétés

ACCOR : les investisseurs saluent le nouveau désengagement d’AccorInvest

AOF - 19 novembre 2019

(AOF) - Accor se désengage encore un peu plus de son pôle immobilier AccorInvest. Le groupe hôtelier a signé un accord pour céder 5,2% du capital d’AccorInvest avec plusieurs actionnaires actuels de la société pour 204 millions d’euros. Les investisseurs apprécient puisqu’Accor a terminé en tête du CAC 40 à la faveur d’un gain de 2,21% à 39,80 euros. Et pour cause : le montant de cession représente une hausse de 12,9% de la valeur d’AccorInvest par rapport à la cession réalisée en 2018. Accor souligne que cela reflète « les effets positifs de la transformation engagée ».

Comme de coutume, l'opération est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence compétentes. A sa clôture, prévue avant la fin de l'exercice 2019, Accor détiendra 30% du capital d'AccorInvest, soit le seuil minimum convenu lors de la cession d'AccorInvest en 2018, et courant jusqu'en mai 2023.

Le broker Citi considère cette annonce comme positive pour Accor, compte tenu de la prime par rapport à la valeur initiale et de la possibilité pour le management d'utiliser cette trésorerie pour accélérer la croissance des résultats et créer de la valeur pour les actionnaires.

L'analyste s'attend à ce que les investisseurs se concentrent sur l'utilisation faite par Accor de cette somme et à ce qu'ils favorisent un retour aux actionnaires plutôt que le financement d'opérations de fusions et acquisitions.

Au final, Citi a réitéré son opinion Neutre sur le titre Accor, ainsi que son objectif de cours de 43 euros.

Rappelons que fin mai 2018, Accor avait annoncé la réalisation définitive de la cession de 57,8% du capital d'AccorInvest, auprès des fonds souverains Public Investment Fund (PIF) et GIC, des investisseurs institutionnels Colony NorthStar, Crédit Agricole Assurances et Amundi, et d'investisseurs privés.

Avec cette opération, le groupe avait bénéficié d'un apport de liquidités brut de 4,6 milliards d'euros, permettant de financer nombreuses acquisitions.