Bourse

Sociétés

KERING : #DigitalLeadership

AOF - 11 juin 2019


(AOF) - Kering a progressé de 1,84% à 490,60 euros, la journée investisseurs consacrée à sa stratégie digitale a convaincu. A l'image de son concurrent LVMH, le propriétaire de Gucci et Balenciaga entend fortement développer son activité digitale pour séduire les jeunes consommateurs "digital native". L'objectif est de proposer des contenus susceptibles de faire rêver et bien sûr, d'inciter à l'achat. Offrir aux clients des "expériences" originales qui sont relayées par des "influenceurs" est devenu le nouveau mantra du secteur du luxe.

Lors de sa journée investisseurs, Kering a ainsi révélé que le digital avait représenté plus de la moitié du budget de communication de Gucci, au lieu de 20% il y a trois ans.

L'enjeu est d'importance. La marque florentine connaît depuis plusieurs années une croissance des ventes fulgurante et, selon les différents cabinets spécialisés, demeure la marque de luxe préférée sur les réseaux sociaux.

Pour assoir sa suprématie en ligne et accroître ses ventes, Kering prévoit au cours des prochaines années de multiplier par trois ou quatre ses dépenses dans le digital. Le groupe escompte tirer 25% de ses revenus de l'e-commerce, contre 10% en 2018. Enfin, le groupe entend accroître de 50% le nombre d'interactions avec ses clients grâce à l'Intelligence Artificielle.

Cette stratégie offensive devrait permettre à la marque Gucci, qui génère plus de 80% de la rentabilité du groupe, de connaître un atterrissage en douceur et aux autres marques du groupe, YLS, Balenciaga, Bottega Veneta de monter en puissance.

Les analystes ont salué la détermination de Kering à faire du digital un solide relais de croissance. Citi, JPMorgan, et Jefferies ont confirmé leur recommandation d'Achat.