Bourse

Sociétés

ORANGE plus forte baisse du SBF 120, le montant des dividendes déçoit

AOF - 04 décembre 2019


(AOF) - Orange (-4,45% à 13,70 euros) a affiché la plus forte baisse du SBF 120, pénalisée par la perspective d'un dividende plus faible qu'attendu. A l’occasion de la présentation de son plan stratégique, baptisé Engage 2025, l'opérateur télécoms a indiqué qu’il verserait un dividende annuel minimum de 0,70 euros jusqu’en 2023 contre un consensus de 0,74 euro pour 2020 et de 0,78 euro pour 2021. Orange n'exclut cependant pas de revoir ce montant à la hausse si sa génération de cash-flow organique est plus élevée que prévu.

La société vise un cash-flow organique en croissance entre 2020 et 2023, avec une cible comprise entre 3,5 et 4 milliards d'euros en 2023 (contre plus de 2 milliards d'euros en 2019).

Le groupe de télécommunication anticipe également un EBITDA stable en 2020 (contre +2% attendus) et en progression de 2-3% par an en 2021-2023 (versus +1,7% selon le consensus).

Orange a enfin maintenu son objectif d'un ratio dette nette/EBITDA des activités télécoms autour de 2 à moyen-terme.

Au-delà de ses objectifs financiers, Orange a annoncé la création de TowerCos, des entités dédiées à la gestion de ses tours de télécommunication (40 000) dans la plupart des pays européens où il est implanté. Comme d'autres sociétés du secteur avant lui, Altice et Vodafone notamment, il souhaite mieux valoriser ce parc d'actifs. Si Orange a annoncé aujourd'hui la cession à Cellmex de 1 500 tours en Espagne, pour un montant de 260 millions d'euros, il entend cependant conserver le contrôle majoritaire de l'ensemble de son réseau mobile.

Enfin, Orange souhaite également continuer son développement sur des marchés au fort potentiel de croissance, notamment dans la banque en ligne avec Orange Bank, dont l'objectif est de réaliser 400 millions de produit net bancaire en 2023, dont 100 millions en Afrique.