Bourse

Sociétés

PUBLICIS met la main sur l'américain Epsilon

AOF - 15 avril 2019


(AOF) - Publicis fait un grand pas en avant dans le CRM et confirme le rachat de l'américain Epsilon pour un montant de 4,4 milliards de dollars. Objet d’un projet de cession par Alliance Data System, le spécialiste de la data et solutions marketing ciblées devient l’acquisition la plus importante de l’histoire de Publicis. En parallèle, le groupe a fait état d’un revenu net conforme aux attentes, au titre de son premier trimestre 2019. Des nouvelles bien accueillies par les investisseurs. Le titre a progressé de 1,19% à 47,75 euros et signe l'un des plus fortes hausses du CAC 40

" Cette acquisition accélérera la mise en œuvre de notre stratégie, visant à devenir le partenaire privilégié de nos clients dans leur transformation ", a commenté Publicis dans un communiqué.

Ainsi, Epsilon va permettre à Publicis dans de s'ouvrir à la gestion des données.

"Cette acquisition constitue un revirement stratégique sur la donnée. Le groupe avait jusqu'à présent exclu toute acquisition dans ce domaine, notamment suite à l'acquisition d'Acxiom par Interpublic", a commenté Oddo BHF.

Un revirement qui s'explique, selon le broker, par un cadre réglementaire beaucoup plus restrictif qui limite fortement la circulation des données, mais aussi par l'intégration réussie d'Acxiom chez Interpublic, "qui a probablement convaincu le management de Publicis de regarder de près l'acquisition d'un concurrent".

Avec Epsilon, Publicis sera en mesure de capter une part plus importante du secteur de la transformation digitale et marketing des entreprises, ce qui enrichira ses opportunités de croissance.

Un rachat "à des conditions financières très attractives et qui se traduira par une relution à deux chiffres de notre bénéfice net courant par action et de notre Free Cash Flow par action dès 2020", précise Publicis. 

En 2018, Epsilon a généré 1,9 milliard de dollars de revenu net, dont 97% aux Etats-Unis. La société emploie environ 9 000 personnes, dont 3 700 data scientists et 2 000 ingénieurs basés à Bangalore.


En parallèle, Publics a dévoilé un revenu net conforme aux attentes au premier trimestre 2019. Celui-ci atteint 2,118 milliards, en croissance de 1,7%. La croissance organique est de -1,8%, et de -1,6% en excluant Publicis Health Solutions (PHS), cédé fin janvier.


Dans la foulée, Publicis a confirmé les perspectives pour 2019.  Il prévoit une croissance organique supérieure à celle de 2018, une augmentation de 30 à 50 points de base de son taux de marge opérationnelle et une croissance de son bénéfice net courant par action sur une base diluée entre 5% et 10% à taux de change constants et en excluant la “Beat tax”.