Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Paris TRIGANO : le titre dérape après le point d’activité annuel

AOF - 27 septembre 2018


(AOF) - Trigano campe en dernière position du SBF 120 ce matin. Le spécialiste des camping-cars cède ainsi 7,63% à 104,10 euros, dans le sillage de son point d’activité annuel. Le groupe a réalisé au quatrième trimestre 2017/2018 (clos au 31 août) un chiffre d’affaires de 518,6 millions d'euros, en croissance de 31,6%. Trigano bénéficie de l’intégration d’Adria (contribution de 98,9 millions) et de la normalisation des approvisionnements des composants ayant fait défaut à fin mai. En organique, la croissance est limitée à 5,5%.

 

Dans le détail, à périmètre et taux de change constants, les ventes de camping-cars (+6,6%), de résidences mobiles (+38,8%), d'accessoires pour véhicules de loisirs (+3,1%), de remorques (+4,7%) et de matériel de camping (+21,6%) sont bien orientées.

En revanche, les ventes de caravanes (-9,4%) ont souffert de la baisse du marché au Royaume-Uni et celles d'équipement de jardin (-10,2%) ont subi une concurrence accrue en France.

Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires de Trigano s'établit à 2,315 milliards d'euros, en hausse de 35,6%. En organique, la croissance est ressortie à 9,5%.


S'agissant de ses perspectives, le groupe indique que l'accueil favorable des nouvelles gammes de véhicules de Trigano, confirmé par les résultats des premiers salons d'automne, permet d'envisager une activité soutenue pour la prochaine saison. Et ce, malgré la volonté des réseaux de distribution de contenir le niveau de leurs stocks.


De plus, le groupe poursuivra sa politique de gains de parts de marché en Europe et achèvera le programme de développement de sa capacité de production entrepris depuis trois ans.

Concernant l'intégration d'Adria, elle se poursuit conformément aux prévisions et un important programme d'investissement sera mis en oeuvre en Slovénie à court et moyen terme.


Les investisseurs semblent toutefois s'inquiéter du niveau de valorisation exigeante de Trigano et de la possible intensification de la concurrence découlant de l'arrivée de l'américain Thor Industries sur le marché européen. En effet, ce dernier avait frappé un grand coup de marteau la semaine passée en mettant la main sur son homologue allemand Hymer pour 2,1 milliards d'euros, dette comprise.