Bourse

Sociétés

VALLOUREC : les créanciers au pouvoir

AOF - 17 novembre 2020

(AOF) - Vallourec a gagné 9,43% à 22,93 euros après l'annonce d'une restructuration massive, marquée notamment par la prise de contrôle du groupe par ses fonds créanciers, dont les anglo-saxons Apollo, M & G ou encore SVP. Lesté d'une dette de 3,7 milliards d'euros, le fabricant de tubes sans soudure en acier n'avait guère le choix. En Bourse, l'ex-fleuron industriel, qui fut membre un temps du CAC 40, est valorisé 267 millions d'euros. En dix ans, sa capitalisation boursière a fondu de près de 99% en raison de l'effondrement de l'activité lié à la chute du pétrole.

Comme annoncé au printemps, et dans le cadre de la procédure de mandat ad hoc qu'elle a ouverte, Vallourec a approché ses créanciers en vue de restructurer son endettement d'un montant de 3,5 milliards d'euros au 30 septembre 2020, dont 1,7 milliard d'euros venant à échéance en février 2021.

Dans ce cadre, le groupe a confirmé rechercher auprès de ses créanciers une réduction de son endettement pour un montant légèrement supérieur à 50% au moyen d'une conversion en capital.

Jefferies a confirmé sa recommandation Conserver et son objectif de cours de 15 euros sur Vallourec dans le sillage de cette annonce.

La restructuration financière du groupe est inévitable rappelle le broker. Vallourec a été contraint d'abandonner au printemps son projet d'augmentation de capital de 800 millions d'euros en raison de la crise sanitaire.

En septembre, le groupe avait précisé être en discussions avec les banques comme avec l'ensemble de ses créanciers pour parvenir à une restructuration financière qui appréhende l'ensemble de ses dettes.

Cette restructuration doit également permettre de traiter ses échéances à venir et de rééquilibrer sa structure financière, en tenant compte des conséquences de la crise du Covid-19 et des marchés pétroliers sur son activité.

A cet égard, Vallourec doit publier mercredi ses résultats financiers de la période juillet-septembre.