Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - APPLE : la revanche des Mac

AOF - 30 octobre 2020


(AOF) - « Beaucoup de bruit pour rien ». UBS cite Shakespeare pour commenter les résultats d'Apple, qui ont fait couler beaucoup d'encre en raison de la contreperformance des ventes d'iPhone et la chute des revenus réalisés en Chine. Il n'empêche, l'action Apple affiche l'une des plus fortes baisses du Nasdaq 100 : - 5,11 % à 109,43 dollars. Credit Suisse juge aussi que les résultats sont solides, mais observe que si la valorisation a baissé, l'action se traite encore 29 fois les résultats qu'il attend sur l'année calendaire 2021. Apple disposait donc de peu de marge d'erreur.

La firme à la pomme a enregistré au quatrième trimestre, clos fin septembre, de son exercice 2020, un bénéfice net de 12,67 milliards de dollars, soit 73 cents par action, contre respectivement 13,68 milliards de dollars et 76 cents par action, un an plus tôt. Le consensus de 70 cents a été nettement dépassé. Le chiffre d'affaires a, pour sa part, augmenté de 1% à 64,7 milliards de dollars, dépassant également le consensus : 63,7 milliards de dollars.

La société de Cupertino (Californie) doit cette surperformance à son activité historique, les ordinateurs personnels Mac, dont la demande a été soutenue par le travail et l'école à domicile. Ils ont vu leurs revenus atteindre un niveau record en bondissant de 29,2% à 9,03 milliards de dollars. Ils ont dépassé largement les attentes : 7,8 milliards de dollars.

Pour les mêmes raisons, les ventes d'iPad ont aussi été vigoureuses, progressant de 46% à 6,8 milliards de dollars.

La principale source de déception est venue des iPhone. 2020 est une année particulière car Apple a repoussé du troisième trimestre au quatrième trimestre calendaire son nouveau modèle, l'iPhone 12, du fait du Covid-19. Les ventes ont chuté de 20,7% à 26,44 milliards de dollars là où le marché visait 28,08 milliards de dollars.

La chute de 28% des revenus générés en Chine à 7,946 milliards de dollars a aussi négativement surpris le marché. Il s'agit du niveau le plus faible depuis 2014, selon les données Bloomberg.

Pour leur part, les services, qui comprennent en particulier l'App Store, iCloud et iTunes, dont les ventes ont bondi de 16,3 % pour atteindre 14,55 milliards de dollars.

Les wearables ont connu une croissance des revenus de 20,8% à 7,87 milliards de dollars.

Pour le troisième trimestre d'affilée, Apple n'a pas communiqué d'objectifs. La direction a toutefois précisé que les revenus générés par les iPhone seraient en croissance sur le trimestre en cours.