Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - INTEL accumule les déboires

AOF - 23 octobre 2020


(AOF) - Après avoir fort chagriné les investisseurs en juillet en annonçant des retards pour sa nouvelle technologie de production, Intel les a de nouveau déçus hier soir. Sa très rentable division puces pour serveurs n'a pas affiché une performance à la hauteur des attentes au troisième trimestre. Problème? Il s'agit de la division la plus rentable du groupe. En conséquence, sa marge opérationnelle a reculé de 6 points à 29%. Les intervenants marquent leur déception, Intel (-10,95%% à 48 dollars) affiche la plus forte baisse de l'indice Dow Jones.

Au troisième trimestre, le numéro un mondial des semi-conducteurs a vu son bénéfice net chuter de 29% à 4,3 milliards de dollars, soit 1,02 dollar par action. Le bénéfice par action ajusté est, lui, ressorti à 1,21 dollar, conformément au consensus FactSet. Le chiffre d'affaires a reculé de 4% à 18,3 milliards de dollars alors que le marché visait 18,24 milliards de dollars.

Principale déception de cette publication, la division puces pour serveurs (qui est la plus rentable) a enregistré un repli de 7 % de ses ventes à 5,9 milliards de dollars. Wall Street anticipait 6,2 milliards de dollars. Elle a été pénalisée par la faiblesse de la demande des entreprises et des gouvernements.

Les revenus tirés des puces pour PC ont, eux, augmenté de 1% à 9,8 milliards de dollars. Le marché visait seulement 9,1 milliards.

Le léger relèvement des prévisions annuelles n'a pas compensé la mauvaise nouvelle de la division Puces pour serveurs.

La firme de Santa Clara (Californie) table désormais sur 75,3 milliards de dollars de revenus et un bénéfice par action ajusté de 4,90 dollars, contre respectivement 75 milliards de dollars de revenus et 4,85 dollars auparavant. Présentés en juillet dernier, après leur suspension en avril, ils avaient alors déçu les investisseurs.