Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street NETFLIX : les prévisions déçoivent

AOF - 17 juillet 2020


(AOF) - Netflix chute de 6,78% à 491,64 dollars dans le sillage de son point d'activité du deuxième trimestre 2020. Si la plateforme de streaming a précisé avoir enregistré pour le deuxième trimestre consécutif plus de 10 millions de nouveaux abonnés les investisseurs sont déçus par la prévision de la société pour le troisième trimestre. Celle-ci s'attend, en effet, à un recrutement trimestriel de 2,5 millions de nouveaux abonnés, soit bien moins que l'anticipation des analystes de 5,4 millions.

Netflix a annoncé qu'il avait attiré près de 10,1 millions d'abonnés payants dans le monde au cours du deuxième trimestre 2020 contre une estimation des analystes de 8,21 millions et une prévision de la société de 7,5 millions. Le géant américain a, en revanche, publié un bénéfice par action ajusté de 1,59 dollar, en-dessous du consensus FactSet de 1,82 dollar.

Le chiffre d'affaires trimestriel est, pour sa part, ressorti à 6,15 milliards de dollars, là où les analystes tablaient sur 6,08 milliards.


Côté analystes, UBS souligne un recrutement d'abonnés au-dessus de son anticipation de 9 millions. Il ajoute que l'équilibre du cash flow libre pour l'exercice 2020 devrait être atteint alors que l'entreprise anticipait précédemment un FCF de -1 milliard de dollar ou mieux.

Comme de nombreux bureaux, la maison d'études pointe, en revanche, la faible estimations du nombre de nouveaux abonnés pour le trimestre actuel alors que le courtier prévoyait jusqu'alors +5 millions.

L'analyste met également en relief le fait que le management de la société s'attend au retour à un cash flow libre négatif en 2021 en raison de la croissance des dépenses de contenus.

UBS prévoit désormais 2,8 millions de nouveaux abonnés au troisième trimestre contre +5 millions dans sa précédente note. Les revenus et l'Ebitda trimestriels sont également revus à la baisse avec respectivement 6,3 milliards de dollars et 1,4 milliard contre 6,7 milliards et 1,5 milliard précédemment.

Le bureau d'études abaisse son objectif de cours de 535 à 500 dollars et maintient son opinion Neutre sur le titre.