Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street TIFFANY : LVMH riposte

AOF - 29 septembre 2020


(AOF) - Le cours de Tiffany (-0,2% à 116,47 dollars) n'évolue guère. Les investisseurs s'attendaient aux arguments dévoilés par LVMH pour faire annuler son rachat du joailler américain auprès de Cour de Justice du Delaware. Hier soir, le numéro un mondial a en effet déposé ses propres conclusions dans le cadre du procès de 4 jours demandé par Tiffany et qui se tiendra début janvier. Sans surprise, le groupe de Bernard Arnault estime qu'une situation significativement défavorable (Material adverse effect) est survenue chez Tiffany, dont l'activité aurait été ravagée par la pandémie.

Cette clause suffit à empêcher la réalisation de l'opération, assure LVMH.

Deuxième point déjà évoqué par le français, Tiffany n'a été ni administré, ni géré selon le cours normal des affaires. A cet égard, le paiement par Tiffany du dividende le plus élevé possible au moment où l'entreprise voyait ses liquidités fondre et subissait des pertes est très révélateur, commente le groupe.

Selon ce dernier, aucune autre entreprise du secteur du luxe dans le monde n'a agi de la sorte durant cette crise. Les conclusions déposées contiennent de nombreux autres exemples de fautes de gestion qui démontrent une gestion court-termiste et contraire à l'intérêt de la société, assure LVMH.

Troisième point, la lettre signée du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères en France rend impossible la réalisation de l'acquisition de Tiffany avant la date limite fixée dans le contrat.

Enfin, LVMH confirme avoir rempli toutes ses obligations au titre du contrat et démontre, preuve à l'appui, avoir fournir ses meilleurs efforts ("Reasonable best efforts") pour obtenir toutes les autorisations réglementaires nécessaires.