Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - ADIDAS bondit après un solide premier trimestre

AOF - 03 mai 2019


(AOF) - Adidas bondit de 7,19% à 247,35 euros sur la place de Francfort après avoir dévoilé un solide premier trimestre 2019 et confirmé ses objectifs pour l’exercice en cours. Ainsi, l’équipementier sportif allemand a affiché un bénéfice net en hausse de 16% à 631 millions d’euros sur la période. Quant au chiffre d’affaires, il atteint 5,883 milliards d’euro et progresse de 6% et de 4% en monnaie locale, tiré par une amélioration à deux chiffres des revenus directs aux consommateurs, avec un soutien particulièrement fort du commerce électronique, dont les ventes ont augmenté de 40%.

 

Par ailleurs, la marge brute est ressortie à 53,6% en hausse de 2,5 points, grâce à la baisse des coûts d'approvisionnement, l'évolution favorable des devises ainsi que l'amélioration du mix produit et du mix de distribution.

" Nous avons commencé l'année avec succès, enregistrant une croissance à deux chiffres de notre chiffre d'affaires dans nos zones stratégiques de croissance, la Grande Chine et le commerce électronique, ainsi qu'une nouvelle forte amélioration de notre rentabilité ", a commenté Kasper Rorsted, CEO du groupe.

Dans ce contexte, Adidas a réitéré ses objectifs 2019 et s'attend à une augmentation des ventes de 5% à 8%, malgré des ventes plus faibles au premier semestre.  

Et pour cause: Adidas connaît une forte augmentation de la demande de vêtements à prix moyen, que le groupe n'est pas en mesure de couvrir immédiatement en raison des pénuries de la chaîne logistique. 

Les ventes devraient donc accélérer au second semestre.

Par ailleurs, le groupe allemand table sur une marge brute d'environ 52% pour 2019. Le résultat net devrait atteindre un niveau compris entre 1,880 et 1,950 milliard d'euros, soit une augmentation de 10 à 14 % par rapport à l'exercice précédent.

Investisseurs et analystes accueillent favorablement ce premier trimestre à l'image d'UBS, qui salue notamment la forte amélioration de la marge brute sur la période.