Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe BAYER confirme ses objectifs malgré un troisième trimestre difficile

AOF - 03 novembre 2020


(AOF) - En repli de 2,8% en début de séance, Bayer abandonne désormais 0,7% à 41,50 euros. Le chimiste et pharmacien allemand a dévoilé des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes en raison de l'impact de la pandémie sur ses divisions Crop Science (agrochimie) et Pharma. Pour autant, le géant allemand a confirmé ses objectifs annuels, ce qui explique sans doute la certaine résilience de son action à Francfort. Au troisième trimestre, le bénéfice net ajusté de Bayer a atteint 0,81 euro par action, contre un consensus qui le donnait à 0,99 euro.

L'Ebitda ajusté est ressorti à 1,795 milliard, alors que le marché tablait sur 2,152 milliard. La marge sur Ebitda ajusté s'est établie à 21,1%, contre 23,3% un an plus tôt, soit en repli de 210 points de base.

Le chiffre d'affaires a reculé de 5,1% à taux de change constant pour atteindre 8,5 milliards. A données publiées, les ventes accusent une baisse de 13,5%.

Le chiffre d'affaires du groupe a été pénalisé par la dépréciation du real brésilien et par l'impact de la pandémie sur les divisions Crop Science et Pharma.

Les ventes de la Pharma ont baissé de 1,8% à taux de change constant à 4,229 milliards. Celles de la division CropScience ont chuté de 11,6% à taux de change constant à 3,028 milliards. En intégrant l'effet devise et notamment la forte dégradation du réal brésilien, la baisse atteint 23%.

En dépit de ces performances dégradées, Bayer a confirmé ses prévisions 2020. Le groupe continue de tabler sur un chiffre d'affaires compris entre 43 et 44 milliards d'euros. Les analystes escomptent 42,5 milliards.

La marge d'Ebitda ajustée est attendue, à taux de change constant, à 28% pour un Ebitda ajusté d'environ 12,1 milliards. Le consensus le donne à 11,716 milliards. Enfin, le bénéfice par action ajusté est prévu entre 6,7 et 6,9 euros, contre 6,23 euros attendus par les analystes.

Enfin, le groupe a précisé avoir finalement provisionné 2 milliards d'euros pour régler les litiges concernant le Roundup, contre 1,25 milliard auparavant.

Dans le sillage de cette publication, Liberum a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 76 euros sur le titre. Le broker a salué la confirmation des objectifs annuels et rappelé que la fin des litiges sur le Roundup, espérée d'ici la fin de l'année, serait un important catalyseur du titre en libérant la valeur cachée du groupe.

UBS a maintenu son opinion d'Achat et son objectif de cours de 85 euros dans la perspective de la fin des litiges sur le Roundup.