Bourse

Sociétés

BME flambe après l'offre de rachat de SIX, EURONEXT en embuscade

AOF - 18 novembre 2019


(AOF) - L’opérateur de la Bourse suisse, SIX Group AG, a dévoilé une offre de rachat de 2,84 milliards d’euros en numéraire sur son concurrent espagnol Bolsas y Mercados Españoles (BME), prenant de vitesse Euronext, qui a révélé ce matin être en discussion avec BME. L’action de ce dernier s’est envolée de 37,95% à 35,04 euros tandis qu’Euronext a gagné 0,9% à 72,50 euros. SIX, lui n'est pas coté. Il y a un peu plus de 10 jours à l'occasion de ses résultats du troisième trimestre, le PDG d’Euronext, Stéphane Boujnah, avait démenti des rumeurs de presse sur un projet de fusion avec BME.

L'action BME dépasse légèrement le prix proposé par SIX Group AG de 34 euros, les investisseurs spéculant sur une surenchère. Ce prix correspond à une prime de 33,9% par rapport au cours de clôture de vendredi. Elle est conditionnée à l'obtention d'au moins 50% plus une action de la Bourse espagnole. La nouvelle entité deviendrait le troisième groupe d'infrastructure de marché en Europe.

Le groupe suisse conserverait les marques et les activités commerciales actuelles de BME, son siège, ses bureaux et sa stratégie en Espagne pendant une période transitoire d'au moins 4 ans. L'opérateur de la Bourse suisse souhaite que son homologue espagnol devienne son interconnexion avec les marchés d'Amérique latine. La finalisation de la transaction serait attendue au premier semestre 2020.

Réagissant à cette offre, BME a jugé qu'elle était amicale et que le prix reflétait raisonnablement sa valeur actuelle, selon une analyse préliminaire. Son conseil d'administration s'est en outre engagé à signer un accord prévoyant le versement d'une indemnité à SIX représentant 0,5% de la part en cash de la transaction, si une offre concurrente était acceptée.

Dans le communiqué de ce matin, Euronext a confirmé être actuellement en pourparlers avec le conseil d'administration de BME, ce qui pourrait ou non aboutir à une offre. La partie semble cependant mal engagée pour l'opérateur de la Bourse de Paris