Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe H&M va fermer 250 magasins dans le monde en 2021

AOF - 02 octobre 2020


(AOF) - H&M perd plus de 2,7% à la bourse de Stockholm, à 159,60 couronnes suédoises (SEK) par action. Le second plus grand détaillant de vêtements au monde a annoncé hier des ventes nettes de 134,48 milliards de SEK (environ 12,9 milliards d'euros) au cours des 9 premiers mois de l'année 2020, soit un repli de 21,4% sur un an en données publiées. La perte après impôts du groupe s'est élevée à 1,24 milliards de SEK, ce qui correspond à -0,75 SEK par action. Hors IFRS 16, la perte après éléments financiers s'est élevée à 1,85 milliards de SEK, après un bénéfice de 11,98 milliards il y a un an.

Le covid-19 n'est bien évidemment pas étranger à ces difficultés, le géant du prêt-à-porter ayant fermé jusqu'à 80% de ses magasins dans le monde au plus forte de la crise. Au début du troisième trimestre (clos le 31 août 2020), 900 des 5 000 magasins H&M étaient fermées, contre à peine plus de 200 à la fin de la période.

Les ventes nettes réalisées au troisième trimestre ont atteint 50,87 milliards, soit une baisse de près de 19% en données publiées. Le bénéfice brut s'est élevé à 24,85 milliards de SEK (-21,9%), ce qui correspond à une marge brute de 48,9% (-0,9 point). Au final, le bénéfice du groupe après impôt s'est élevé à 1,82 milliards de SEK, soit 1,10 SEK par action. 

De plus, au 31 août 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie d'H&M s'élevaient à 12,14 milliards de SEK, contre 13,06 un an auparavant. En comptant les facilités de crédit non utilisées, le total s'élève à 41,41 milliards de SEK (25,64 milliards en 2019).

Concernant l'activité au mois de septembre, H&M a constaté une baisse des ventes de 5% en monnaie locale par rapport à la même période l'année dernière, et 166 magasins (environ 3 % du nombre total de magasins) restent fermés.

Enfin, la compagnie suédoise a également déclaré qu'elle fermerait environ 250 magasins l'année prochaine, car environ un quart d'entre eux seraient en mesure de renégocier leurs baux ou d'en sortir en 2021.