Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe ROLLS ROYCE : les moteurs ne tournent plus

AOF - 27 août 2020


(AOF) - Ca va mal pour Rolls Royce à la bourse de Londres: le fabricant de moteurs d'avions perd ce matin près de 5,71% à 238,55 pence, après la publication de mauvais résultats au cours du premier semestre 2020. En effet, la crise du Covid-19 a lourdement affecté l'activité du britannique, celui-ci ayant creusé ses pertes sous-jacentes à 3,33 milliards de livres sterling, soit une multiplication par près de 120 en un an. Les pertes opérationnelles se chiffrent à 1,67 milliards de livres, après un bénéfice de 203 millions l'an dernier. Ce, à cause d'une perte d'1,2 milliard dans l'aérospatiale civile.

Le chiffre d'affaires sous-jacent est tombé à 5,56 milliards de livres, soit un repli de 24,4%. La division Civil Aerospace a été la plus durement touchée, avec une chute de son activité de 37,2% au cours du semestre.

Power Systems est en léger recul, avec un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,25 milliards de livres (-160 millions sur un an) malgré un résultat opérationnel désormais positif, alors que la division Defense s'en sort mieux, en voyant son activité progresser de à 1,55 milliards de livres et son résultat opérationnel multiplié par plus de 6.

La filiale espagnole de Rolls Royce, ITP Aero, qui fabrique des éléments pour le fameux Eurofighter Typhoon, a elle aussi souffert, avec un chiffre d'affaires de 346 millions de livres, en recul de 112 millions sur un an, en dépit d'un profit opérationnel de 10 millions.

"Nous avons identifié un certain nombre de cessions potentielles qui devraient générer un produit de plus de 2 milliards de livres, y compris ITP Aero et un certain nombre d'autres actifs", a ainsi déclaré Warren East, le directeur général du groupe.

Sur la cession d'ITP Aero, Rolls Royce a également ajouté que "le travail de préparation approprié est en cours. Nous étudierons également les possibilités d'accroître la portée de la chaîne d'approvisionnement et des activités de fabrication d'ITP Aero."

Le groupe britannique a également engagé une restructuration de sa division Civil Aerospace avec les départs prévus de 8 000 employés, dont 4 000 déjà effectifs, ainsi que 1 000 départs supplémentaires dans des "fonctions centrales". Le directeur financier de Rolls Royce, Stephen Daintith, est lui aussi sur le départ.