Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe ROLLS-ROYCE chute lourdement à Londres après son point d’étape

AOF - 11 décembre 2020


(AOF) - Rolls-Royce chute de 6,85 % à 118,30 pence l’action sur la place de Londres, dans le sillage d’un point d’étape sur la restructuration en cours et les perspectives. Globalement, si le contexte actuel reste difficile et les perspectives incertaines, le motoriste britannique maintient le cap vers son redressement. Les investisseurs ont préféré voir le verre à moitié vide. Côté négatif, sur les onze premiers mois de 2020, les heures de vol des gros moteurs ne représentent que 42 % du niveau de la même période de 2019.

Les heures de vol se rétablissent, mais trop lentement pour atteindre le scénario de base de 45 % de leur niveau de 2019, constate Jefferies. La deuxième vague de Covid-19 est en effet passée par là.

En conséquence, le flux de sortie du free cash flow devrait atteindre cette année environ 4,2 milliards de livres, contre 4 milliards de livres initialement attendus.

Dans le même temps, le motoriste britannique s'est dit en bonne voie pour pouvoir économiser comme prévu plus de 1,3 milliard de livres par an d'ici fin 2022. Il a également confirmé son objectif de retour à un flux de trésorerie positif au second semestre 2021 et son intention de dégager deux milliards de livres de diverses cessions.

Rolls-Royce explique également que le plan de recapitalisation de 5 milliards de livres, réalisé le mois dernier, s'est bien passé et lui a permis de renforcer son bilan.

Le groupe pense terminer l'année 2020 avec une dette nette comprise entre 1,5 milliard et 2 milliards de livres et des liquidités comprises 8,5 milliards et 9 milliards de livres. 

Au vu de ce point d'étape globalement conforme à ses attentes, Jefferies dit ne pas être enclin " à couper les cheveux en quatre ". Il a donc réitéré sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 110 pence sur le titre Rolls-Royce.

Et ce, d'autant plus que l'analyste a réitéré sa conviction que la combinaison " vaccin + tests + passeport santé numérique " pourrait être la solution miracle qui permettra une reprise rapide et sans heurts du trafic aérien international au cours du deuxième semestre 2021.