Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - SANTANDER : 12,6 milliards d’euros de dépréciations au deuxième trimestre

AOF - 29 juillet 2020


(AOF) - Santander (-3,21% à 2,0345 euros) occupe la dernière place de l’indice espagnol Ibex, lesté par la perte nette de 11,13 milliards d’euros enregistrée au deuxième trimestre. Elle est la conséquence de 12,6 milliards d’euros de charges pour dépréciation liées au Covid-19. Dans le détail, la banque espagnole a déprécié des survaleurs, qui représentent la différence entre le prix d’acquisition d’un actif et sa valeur de marché, à hauteur de 10,1 milliards d'euros afin de prendre en compte la dégradation des perspectives de résultats de plusieurs actifs du fait de la pandémie.

Elle a aussi déprécié 2,5 milliards d'euros d'actifs d'impôts différés.

Ces dépréciations n'ont " aucun impact sur les positions de liquidité ou de risque de crédit de la banque, et n'a pas d'incidence sur le ratio de fonds propres CET1 ", a précisé l'établissement espagnol.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice a chuté de 27% (-15% à taux de change constants) à 1,53 milliard d'euros, ressortant ainsi au-dessus du consensus Bloomberg s'élevant à 944 millions d'euros. Les revenus ont pour leur part baissé de 13% (-3% à taux de change constants) à 10,7 milliards pour des dépenses aussi en recul de 13% à 5,08 milliards.

Santander a confirmé sa prévision d'un coût du risque entre 140 à 150 points de base d'ici la fin de l'année. Il a augmenté de 26 points de base ce trimestre à 126 points de base avec des provisions pour pertes sur prêts s'élevant à 3,1 milliards d'euros.

La banque espagnole a aussi réaffirmé sa prévision d'une rentabilité des fonds propres tangibles comprise entre 13% et 15% à moyen terme contre 4,4% (-5,3 points) au premier semestre.