Bourse

Sociétés

La valeur PEA/PME de la semaine GROUPE BOGART : ça ira mieux demain

AOF - 02 octobre 2018

(AOF) - Groupe Bogart a chuté de plus de 11% à 5,40 euros, soit son plus bas niveau historique. Les investisseurs sanctionnent les résultats semestriels dégradés publiés par le groupe spécialisé dans la création, la fabrication et la commercialisation de parfums et de produits cosmétiques. Pénalisée par l’instabilité politique en Amérique Latine et des investissements, notamment dans le digital, la société contrôlée par la famille Konckier a accusé un repli de 13,3% de son bénéfice net à 2,6 millions d'euros. Le résultat opérationnel a reculé, lui, de 25,5% à 4,1 millions.

L'Ebitda a perdu 21,3% à 4,8 millions. Une contraction qui reflète la baisse de volume de l'activité Diffusion. A noter également que le Groupe Bogart a procédé sur le semestre à des investissements pour la refonte de son site e-commerce en France qui pénalise ponctuellement la rentabilité de l'activité Boutiques au semestre.

Le lancement du nouveau site est prévu début octobre et contribuera à accélérer le développement des ventes en ligne.

Le chiffre d'affaires a baissé de 3,8% à 59 millions. A périmètre et change constants le chiffre d'affaires est en hausse de 0,3%.

Ce repli en données publiées s'explique par une baisse d'activité sur les deux marques historiques du groupe (Jacques Bogart et Ted Lapidus) pénalisées par la contraction du marché au Moyen-Orient, qui a conduit à un changement de distributeur sur place, et dans une moindre mesure en Amérique Latine.

Le groupe reste confiant dans sa capacité à retrouver une dynamique de croissance d'activité sur ses marchés cibles, soutenu par les lancements du second semestre sur ses deux marques historiques et l'extension du réseau de distribution, notamment en Europe.

Le Groupe Bogart poursuivra en parallèle ses actions d'optimisation sur ses filiales pour continuer à améliorer sa rentabilité normative.

LCM a abaissé son objectif de cours de 12,5 à 10,1 euros tout en réitérant sa recommandation d'Achat en raison de la faible valorisation du titre.

En outre, le broker estime que la stratégie du groupe marquée par la montée en puissance des ventes de produits maison dans ses boutiques devrait porter ses fruits. Au premier semestre en effet, le chiffre d'affaires du segment "boutiques" a grimpé de 4,9% à taux de change constant pour atteindre 41,3 millions, soit 70% du chiffre d'affaires total.