Bourse

Sociétés

LAGARDERE ne convoquera pas l'AGE demandée par Amber Capital et VIVENDI

AOF - 01 septembre 2020


(AOF) - Nouvel épisode dans la bataille qui oppose le dirigeant de Lagardère (-0,42% à 16,45 euros), à Amber Capital et Vivendi (+0,29% à 23,87 euros). Le groupe, dirigé par Arnaud Lagardère, a indiqué qu'il ne convoquera pas d'assemblée générale exceptionnelle formellement demandée, au cours de la troisième semaine du mois d'août, par Amber Capital et Vivendi. Le conseil de surveillance de Lagardère SCA, qui s'est réuni le 31 août, a considéré que les conditions juridiques n'étaient pas réunies pour déroger au calendrier social connu de tous les actionnaires.

Lagardère a, par ailleurs, rappelé que le conseil de surveillance était garant de l'intérêt social du groupe, de son indépendance et de son intégrité.

Dès le lendemain de ce communiqué, à savoir ce matin, Vivendi et Amber Capital, qui ont créé un pacte d'actionnaire peu avant leur demande dont l'objectif affiché est d'obtenir une représentation minoritaire de trois membres pour Amber Capital et d'un membre pour Vivendi au conseil de surveillance de Lagardère, ont déclaré vouloir saisir le Tribunal de Commerce de Paris d'une demande de convocation d'Assemblée Générale, ainsi que la loi le leur permet, et conformément à leurs accords du 10 août dernier.

Le statut de gérant commandité d'Arnaud Lagardère lui permet de contrôler le groupe avec seulement un peu plus de 7% du capital contre 43,5% pour Vivendi et Amber.

Par ailleurs, l'entrée au capital de la holding de Bernard Arnault, allié d'Arnaud Lagardère, à hauteur d'environ 27% du capital dans Lagardère Capital & Management (LCM), holding du spécialiste de l'édition et de la distribution, a été annoncée, mercredi 19 août, pour septembre.

Dans son communiqué du 31 août Lagardère souligne que '' cependant, en accord avec la gérance, le conseil de surveillance a décidé d'ouvrir un dialogue actionnarial constructif et apaisé. C'est pourquoi le comité des nominations, des rémunérations et de la RSE s'est saisi de la candidature de Mme Virginie Banet, qu'il examinera notamment au regard de son indépendance et des critères rappelés dans le document d'enregistrement universel 2019. Dans ce contexte, la gérance se rapprochera d'Amber pour ouvrir un dialogue de même nature. ''

Le conseil de surveillance de Lagardère SCA a également indiqué avoir pris acte des démissions de Madame Aline Sylla-Walbaum et de Monsieur Yves Guillemot.

Aussi, en remplacement de Madame Sylla-Walbaum, le conseil a coopté Madame Valérie Bernis et précise qu'elle rejoindra le comité des nominations, des rémunérations et de la RSE.