Bourse

Sociétés

LDC pénalisé par la hausse des matières premières

AOF - 05 octobre 2018


(AOF) - Le poulet se mange froid aujourd'hui à la Bourse de Paris. Le producteur français de volailles LDC a abandonné 1,32% à 112,50 euros, pénalisé par des perspectives décevantes. Dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires semestriel sans surprise, la société propriétaire de marques Le Gaulois, Loué et Marie, a rappelé que les performances de l'exercice 2018-2019 resteront conditionnées par l'obtention de revalorisations tarifaires dans un contexte de hausse du prix des matières premières.

Dans ce cadre, le groupe précisera ses objectifs pour l'exercice en cours lors de la publication des résultats du premier semestre 2018-2019.

Ces prévisions n'emballent pas Oddo BHF, qui a abaissé son objectif de cours sur LDC de 144 à 123 euros tout en réitérant sa recommandation Neutre. Par précaution, en attendant l'acceptation des hausses tarifaires proposées à la GMS (grandes et moyennes surfaces) et par conséquent un nouvel objectif annuel de rentabilité, le courtier a ajusté son estimation de résultat opérationnel courant de -4% à 192,1 millions.

Gilbert Dupont est un peu plus positif. Le courtier a abaissé son objectif de cours sur le groupe de 137,9 à 137,7 euros toit en réitérant sa recommandation Accumuler.

Si LDC affiche un bon niveau d'activité au premier semestre, il reste prudent en matière de résultats compte tenu d'un contexte matières premières inflationniste.

Des demandes de hausses de tarifs ont été envoyées aux clients mais restent à ce jour partiellement validées, poursuit-il.

En considération d'un premier semestre présentant quelques signaux de retards par rapport à la prévision annuelle de légère croissance du résultat opérationnel courant et d'un consensus ambitieux (résultat opérationnel courant de 198,3 millions, +7,4% vs +0,8% pour l'analyste), Gilbert Dupont a légèrement abaissé son objectif de cours.