Bourse

Marchés

Le palladium sous pression

AOF - 09 mai 2019


(AOF) - Le palladium abandonne 1,7% à 1 298 dollars l'once ce matin. Dans une note publiée hier, UBS livre son analyse sur ce métal précieux utilisé à 80% par l'industrie automobile pour construire des pots catalytiques moins polluants. Le broker rappelle que le palladium a chuté de 18% par rapport au record de 1 600 dollars atteint en mars. Pour le bureau d'études, ce repli s'explique en partie par une vague de prises de bénéfices, les opérateurs estimant qu'une correction était devenue nécessaire. L'analyste estime également que le palladium a souffert de la dégradation du marché automobile.

En avril souligne-t-il, les ventes de voitures ont reculé de 4,6% sur un an à 16,4 millions d'unités contre un consensus de 16,7 millions après 17,5 millions en mars. En Chine également, les ventes se sont repliées en mars, mais à un rythme moins élevé qu'au cours des mois précédents.

UBS souligne également que les tensions commerciales pèsent sur le sentiment de marché. Pour autant, les analystes de la banque suisse spécialisés dans le secteur automobile estiment que les craintes de l'impact de la guerre commerciale sur le marché automobile sont surestimées, notamment parce que le marché chinois est domestique à 95%.

Le courtier ne peut négliger les risques qui pèsent sur le secteur automobile. Cependant, les contraintes réglementaires strictes concernant les émissions polluantes devraient continuer de soutenir la demande de palladium alors que l'offre reste limitée. Selon UBS, le marché devrait rester déficitaire ses prochaines années.