Bourse

Marchés

Le rebond du CAC 40 a tourné court

AOF - 22 septembre 2020


(AOF) - Au terme d'une séance volatile, les principaux marchés actions européens ont clôturé en ordre dispersé. Dans le vert l'essentiel de la journée, le CAC 40 a finalement abandonné 0,40% à 4 772,84 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,10% à 3 164,13 points. A Wall Street l'évolution des indices demeure incertaine. Vers 17h30, le Dow Jones abandonne 0,32% à 27 060 points mais le Nasdaq grappille 0,09% à 10 789 points.

Le début de journée a été timide sur le Vieux Continent. Les investisseurs restent vigilants face aux nouveaux développements concernant la pandémie. Ils s'inquiètent de l'imposition de mesures de confinement, en Espagne et au Royaume-Uni notamment.

Les indices ont légèrement accéléré leurs gains en début d'après-midi dans le sillage de l'ouverture positive des Bourses américaines. Les opérateurs essayent de  tempérer leurs craintes concernant la résurgence de la pandémie et de faire fi des tensions au Congrès liées à la nomination d'un juge à la Cour suprême.

Mais ce léger vent d'optimisme a été balayé par les propos prudents du président de la Fed, Jerome Powell. Ce dernier a prévenu que le chemin de la reprise aux Etats-Unis demeurait très incertain et semé d'embûches. Selon lui, la reprise pérenne de l'activité ne pourra avoir lieu qui les acteurs économiques reprennent confiance. Dans l'attente, Jerome Powell a confirmé qu'il fera tout ce qui est nécessaire pour préparer une reprise solide et limiter l'impact de la crise.

A la Bourse de Paris, le secteur automobile a paradoxalement tiré son épingle du jeu dans un environnement marqué par l'aversion pour le risque. Les investisseurs ont procédé à des rachats à bon compte sur des valeurs malmenées ces derniers mois. Peugeot a gagné 3,63% et Renault, 2,66%.

A l'autre bout du palmarès, Aibus a cédé 2,68% en raison de son exposition à la conjoncture.