Bourse

Marchés

Le spectre d’un nouveau confinement a plombé les Bourses européennes cette semaine

AOF - 25 septembre 2020


(AOF) - A l'exception de Londres, les principales Bourses européennes ont aligné une nouvelle séance dans le rouge ce vendredi, les investisseurs s’inquiétant du retour de la pandémie de Covid-19 et des mesures de restriction prises pour l’endiguer. Ainsi, le CAC 40 a abandonné 0,69% à 4 729,66 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 0,71% à 3 137,06 points. Sur la semaine écoulée, ces indices ressortent en baisse de 5% et 4,5%. A l’approche de la mi-séance, vendredi, Wall Street évolue sur une note plus positive : le Dow Jones grappille 0,03% et le Nasdaq Composite prend 0,88%.

L'aversion au risque a une nouvelle fois dominé sur les places du Vieux Continent devant la forte recrudescence du nombre de cas de contaminations au Covid-19 dans plusieurs pays, notamment l'Espagne, la France et le Royaume-Uni. Alors que les mesures de restrictions se multiplient (voyages, bars, restaurants...), les opérateurs redoutent le retour du confinement, une mesure dévastatrice pour la croissance économique.

Dans ce contexte de craintes, la statistique notable du jour s'est révélée décevante et n'a pu jouer le rôle de catalyseur haussier. Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie n'ont ainsi progressé que de 0,4% en août, après une hausse de 11,7% en juillet, alors que le consensus visait +1,5%.

In fine, la possibilité qu'un nouveau plan de relance soit voté la semaine prochaine aux Etats-Unis n'a pu faire oublier ce sombre tableau.

Au chapitre des valeurs, les " bancaires " figurent parmi les plus lourds replis hebdomadaires (-16,3% pour Société Générale, -14,3% pour Crédit Agricole et –14,6% pour BNP Paribas), notamment dans le sillage d'une enquête internationale concernant des transactions suspectes réalisées par plusieurs grandes banques mondiales entre 2000 et 2017.

En parallèle, Airbus (-15,6%), Safran (-13%) et Air France-KLM (-20,7%) ont souffert de la résurgence de la pandémie du Covid-19, qui assombrit les perspectives de reprise du trafic aérien.

En revanche, Lagardère (+15,7%) a bénéficié du soutien de Bernard Arnault qui a acquis une participation directe de plus de 5% du capital.

Enfin, Trigano a progressé de 11,1% alors le camping-car suscite un intérêt sans précédent dans un contexte de crise sanitaire.