Bourse

Marchés

Légère hausse sur les marchés européens, la Fed suit de près le dossier commercial

AOF - 04 juin 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en hausse ce mardi malgré un contexte, qui reste lourd d’incertitudes. Ainsi, le CAC 40 a gagné 0,51% à 5 268,26 points et l’Euro Stoxx 50 a pris 1,10% à 3 336,43 points. A Wall Street, la tendance est similaire à l’approche de la mi-séance, avec un Dow Jones qui prend 1,70% à 25 242,16 points et un Nasdaq, qui gagne 1,88% à 7 470,95 points.

 

La séance aura pourtant débuté dans le rouge, la crainte de voir les géants du numérique visés par des enquêtes antitrust aux Etats-Unis ayant effacé le rebond de la veille. Lundi soir, des informations de presse ont fait baissé le secteur technologique Outre-Atlantique. Une baisse, qui a pénalisé les valeurs européennes du secteur ce matin.

Par ailleurs, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis sont restées au centre de l'attention. Le ministère chinois du Commerce a appelé au dialogue ce jour, pour résoudre le différent sino-américain. A cela s'ajoutent les tensions entre les Etats-Unis et le Mexique, qui dit s'attendre à trouver un compromis lors des négociations sur les droits de douanes et l'immigration.

Mais les investisseurs s'inquiètent toujours de l'impact de ces tensions sur la croissance mondiale. Dans ce contexte, les regards se sont tournés ver Jerome Powell, qui tenait un discours à Chicago. 

Celui-ci a indiqué suivre de près les répercussions des ces évolutions sur les perspectives économiques aux Etats-Unis. Il a notamment ajouté, que la Réserve fédérale réagira de manière "appropriée" aux risques issus de ces dernières. Une annonce, qui pourrait augurer une potentielle baisse des taux.

A Paris, Renault (+4,28%) a pris la tête du CAC 40. Son conseil d'administration s'est réuni cet après-midi pour répondre à la proposition de fusion formulée par Fiat Chryslers.

La dernière place de l'indice parisien est, elle, occupée par Dassault Systèmes (-2,92%), entrainé dans la baisse du secteur technologique.