Bourse

Marchés

Les Bourses européennes débutent la semaine du bon pied, la vaccination a commencé aux Etats-Unis

AOF - 14 décembre 2020


(AOF) - Après une semaine marquée par le sceau de la morosité, les marchés actions européens sont repartis du bon pied ce lundi. Ainsi, le CAC 40 s’est adjugé 0,37% à 5 527,84 points et l’EuroStoxx 50 a pris 0,71% à 3 510,65 points. A Wall Street, la tendance est également favorable en fin d’après-midi : le Dow Jones et le Nasdaq Composite s'adjugent respectivement 0,19% et 1,03%.

 

Les places financières du Vieux Continent ont profité du lancement d'une vaste campagne de vaccination aux Etats-Unis, pays le plus touché par le Coronavirus. Au total, le pays de l'Oncle Sam veut vacciner plus de 20 millions de personnes d'ici la fin de l'année et 100 millions d'ici la fin mars 2021. Un événement majeur qui laisse entrevoir à terme un retour à la normale pour l'activité de la première économie mondiale.

Les investisseurs ont également apprécié que les choses avancent sur le nouveau plan de relance américain. Un plan de 908 milliards de dollars devrait être présenté ce lundi au Congrès et soumis au vote dans la semaine.

En parallèle, les négociations entre l'Union européenne (UE) et le Royaume-Uni concernant les règles commerciales qui seront en vigueur à partir de l'année prochaine ont été prolongées. L'espoir est donc maintenu qu'un accord soit trouvé avant le couperet du 31 décembre. Cela a permis à la livre britannique de rebondir face au dollar et à l'euro.


Côté statistiques, l'agenda était bien mince. Il a néanmoins apporté sa modeste pierre à la tendance haussière du jour. Dans la zone euro, la production industrielle a progressé légèrement plus que prévu en octobre, soit +2,1 % contre +2 % attendu par le consensus.

Au chapitre des valeurs, les valeurs bancaires ont profité du retour de l'appétit pour le risque et de la hausse des rendements obligataires en Europe, à l'image de BNP Paribas (+2,40%), Société Générale (+1,88%) et Crédit Agricole (+1,80%).

De son côté, en dépit de nouveaux rebondissement sur le dossier Mediaset, Vivendi est parvenu à prendre 0,43% grâce à l'ouverture de négociations exclusives avec Gruner + Jahr, filiale de l'allemand Bertelsmann, pour racheter le groupe de presse Prisma Media.

En revanche, Saint-Gobain (-0,64%) n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu malgré le renforcement de son partenariat avec le groupe El Volcan en Amérique latine.