Bourse

Marchés

Les Bourses européennes ont dévissé sur fond de craintes quant à un nouveau confinement

AOF - 21 septembre 2020


(AOF) - Un vent de panique a soufflé sur les marchés actions européens ce lundi, sur fond d’inquiétudes marquées sur le front de la pandémie de Covid-19 et des mesures qui pourraient être prises pour l’endiguer. Ainsi, le CAC 40 a abandonné 3,74% à 4 792,04 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 3,87% à 3 156,75 points. La météo est également à l’orage à Wall Street en fin d’après-midi : le Dow Jones et le Nasdaq Composite reculent respectivement de 3,33% et 2,17%.

L'aversion au risque a régné en maître sur les places du Vieux Continent devant la forte recrudescence du nombre de cas de contaminations au Covid-19 dans plusieurs pays européens, notamment l'Espagne, la France et le Royaume-Uni. Les investisseurs redoutent le retour de mesures de confinement et/ou restrictions diverses, ce qui promet d'impacter de nouveau la machine économique.

Dans ce contexte de craintes, l'agenda statistique n'a pu servir de catalyseur haussier : il était vierge.

Sans surprise, les valeurs les plus sensibles à la pandémie de Covid-19 ont nettement chuté. C'est par exemple le cas d'Airbus (-6,57%), Safran (-6,81%), Accor (-5,53%) ou Air France-KLM (-7,63%).

Les " bancaires " étaient également à la peine après la publication d'une enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) sur la participation par plusieurs grandes banques mondiales à près de 2 100 milliards de dollars de transactions suspectes entre 2000 et 2017. Société Générale a lâché 7,66%, BNP Paribas -6,37% et Credit Agricole -5,36%.

De son côté, Vallourec (-11,37%) a pâti de la perspective d'une restructuration financière qui risque de pénaliser les actionnaires actuels.